Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
20/05/2018 n 17:44
ACCUEILn Article n°153.1 n 18:40 n 01/03/18 n Editeur : csv
Actualités 18/3 - mars 2018


Au fil de l'actualité locale mais aussi avec notre regard sur les évènements nationaux et internationaux, ce site vous invite à entrer dans la culture de la non-violence, de la "régulation sans violence des conflits" et à découvrir le MAN, Mouvement pour une Alternative Non-violente et son relais en Aveyron...


Forum du MAN 2018 : Pour agir, formons-nous à la non-violence !
29 mars 2018

Le forum d'été du MAN se déroule tous les deux ans. Il est ouvert à tous les sympathisants du mouvement. Il aura lieu cette année en Normandie du 29 juillet au 3 août.

-


Pour plus de justice et de fraternité dans notre société, pour améliorer nos relations et l’efficacité de nos engagements, exerçons-nous à des pratiques citoyennes alternatives !

Nous entraîner à l’action collective non-violente, améliorer nos façons de communiquer, de réguler nos conflits et de décider ensemble, mettre en place une conférence gesticulée, utiliser les réseaux sociaux, exercer notre créativité : chant, théâtre, clown. Participer à des débats politiques. Faire la fête, visiter la ferme, se balader et bien manger grâce à nos cuisiniers Pierrot et Marie-Jo !

Le forum 2018 proposera notamment des formations à la carte

Voir le programme complet - S'inscrire pour participer



La non-violence pour ouvrir les chantiers de la paix et
du développement en Centrafrique

27 mars 2018

Le CCFD qui soutient les actions de la PIJCA (Plateforme Interconfessionnelle de la Jeunesse Centrafricaine) a invité le MAN Aveyron (Mouvement pour une Alternative Non-violente) a rencontrer Hadja Kadija coordinatrice de la branche féminine de la PIJCA pour échanger sur nos actions non-violentes respectives.

-


La Centrafrique (5 millions d'habitants, 60% de moins de 24 ans) déchirée par une guerre civile est un des pays les plus pauvres du monde. L'appartenance religieuse(chrétiens, musulmans...) a servi de prétexte aux violences (maisons brulées, civils tués, climat de terreur par des groupes armés...)

lire la suite



Manifestation massives des lycéens des Etats-Unis contre les armes à feu
17 mars 2018

Lu dans le Courrier International du 15 mars 2018 : les lycéens étaient une nouvelle fois, de manière massive, créative et non-violente dans la rue le 14 mars 2018,pour dénoncer le libre accès aux armes permettant des tueries massives, à l'occasion des 1 mois de la dernière tuerie de jeunes dans un établissement scolaire en Floride

"Des dizaines de milliers de jeunes Américains ont quitté leur salle de classe mercredi pour rendre hommage aux victimes de Parkland, en Floride, un mois jour pour jour après la tuerie, et demander une réforme de la législation sur les armes à feu.

-


Le rendez-vous avait été fixé sur les réseaux sociaux, via les hashtags #ENOUGH (“assez”) et #NationalWalkoutDay (“jour de débrayage national”), à mercredi 14 mars. Soit un mois jour pour jour après la fusillade du lycée Marjory Stoneman Douglas, à Parkland, en Floride, qui a fait 17 morts et déclenché une vague de manifestations de jeunes Américains contre les armes à feu...

Lire la suite


Dépôt d'une proposition de loi relative à l’interdiction des violences éducatives ordinaires
10 mars 2018

Le 22 février dernier, la députée Maud Petit a déposé avec François-Michel Lambert une proposition de loi pour modifier l’article 371-1 du code civil et interdire la "Violence éducative Ordinaire", à savoir « les punitions corporelles ou châtiments corporels, les souffrances morales, ou toute autre forme d’humiliation envers son enfant ».

-


"De nombreuses études démontrent aujourd’hui que la valeur éducative de la claque ou de la fessée est une fausse croyance. Ni la fessée ni aucune autre punition corporelle, ni aucun cri, n’a comme effet un meilleur comportement de l’enfant dans la durée. En revanche, la violence subie au sein de la famille apprend à l’enfant que l’on règle les conflits par la violence et par le rapport de force. C’est la loi du plus fort."

Cette proposition de loi a reçu le soutien de 29 députés* et devrait être débattue dans l’hémicycle parlementaire en mai 2018...

Lire la suite



Michel Wieviorka : « Si on évacue le conflit, la violence extrême ressurgit »
7 mars 2018

"Le conflit est fondamental en démocratie. La démocratie doit le laisser se construire et s’exprimer les contestations. Si tel n’est pas le cas, il est possible que les individus qui ne peuvent contester ressentent le besoin de passer à la violence."
Michel Wieviorka


Dans un entretien du 23 février 2018 au Nouveau magasine littéraire, le sociologue Michel Wieviorka dit pourquoi la non-violence ne suppose pas un monde sans conflits. Pour lui, il faut réhabiliter les antagonismes et les inclure, si possible, dans le jeu politique. Il ouvre ici une intéressante réflexion sur démocratie, conflits et violence. Michel Wieviorka est aussi directeur d'études à l'EHESS et président de la Fondation Maison des sciences de l'homme.

-


"D'une époque à l'autre, le mal peut changer de forme, d'apparence et de visage. Mais, toujours, il demeure, s'adapte au contexte et traverse les débats. Surtout, il se manifeste et s'évacue dans une violence parfois sans limite. L'erreur serait d'en faire un objet tabou, explique Michel Wieviorka, qui suggère dans son dernier essai, Face au mal. Le conflit sans la violence...

Lire la suite



Lourdes peines de prison pour les lanceurs d'alerte non-violents de Greenpeace
1 mars 2018

A l'issue du procès de Thionville, le 27 février 2018, des huit activistes qui s'étaient introduits dans la centrale nucléaire de Cattnom le 12 octobre 2017 pour dénoncer ses failles en matière de sécurité, des peines très sévères et inédites ont été prononcées par les juges.

-


– Deux activistes ont été condamnés à deux mois de prison ferme.

– Le chargé de campagne nucléaire a été jugé coupable de complicité dans le cadre de ses fonctions a Greenpeace et sanctionné de cinq mois de prison avec sursis.

– Les six autres activistes sont condamné-es à cinq mois de prison avec sursis.

– L’association Greenpeace est jugée coupable et devra payer une amende de 20 000 euros. Par ailleurs elle devra verser 50 000 euros à EDF au titre du préjudice moral.

Lire la suite


Lire les actualités précédentes



Edité par csv, le 29/03/18 à 05:26

Commenter l'article 153 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >



Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron






Un projet pour éduquer à la non-violence au collège et au lycée :

-









cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




Participez aux ateliers de communication relationnelle proposés par l'IFMAN





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN





-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1374 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 845

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site