Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
25/04/2018 n 14:03
ACCUEILn Article n°37.1 n 09:49 n 11/11/09 n Editeur : csv
Actualités 2009/19 - novembre 09
Au fil de l'actualité locale mais aussi avec notre regard sur les évènements nationaux et internationaux, ce site vous invite à entrer dans la culture de la non-violence , de la "régulation sans violence des conflits" et à découvrir le MAN, Mouvement pour une Alternative Non-violente et son relais en Aveyron...



Conférence et formation avec Serge Tisseron : trois articles de presse
25 novembre 2009

Trois articles de presse sont parus le 25 novembre relatifs à la conférence et la journée de formation qu'organisent le MAN Aveyron et l'IFMAN sud-ouest le lundi 30 novembre :

-

Voir dans la rubrique : "Lu dans la presse"




La violence éducative ordinaire, un trou noir dans les sciences humaines
24 novembre 2009

Olivier Maurel, qui préside l'Observatoire de la Violence Educative Ordinaire, a réalisé un diaporama intitulé "Un trou noir dans les sciences humaines".

Il a présenté ce dernier à Paris à l'occasion du colloque "Aux sources de la violence - De l'enfance à l'adolescence" organisée par la Fédération française des psychologues et de la psychologie du 8 au 10 octobre 2009 :


-


"Les enfants ont été soumis dans toutes les civilisations à de violentes punitions corporelles. De multiples proverbes et ocuments iconographiques en témoignent.
Ces punitions n’étaient pas considérées comme de la maltraitance, mais comme la bonne manière d’éduquer les enfants.

Elles étaient infligées par les parents et les enseignants, c’est-à-dire par les adultes qui étaient les modèles des enfants et dont ils étaient totalement dépendants. Ils subissaient ces punitions jusqu’à leur majorité, donc tout au long des années où leur cerveau se formait et où leurs neurones se connectaient..."

Lire la suite...



20ème cercle de silence le 24 novembre à Rodez
21 novembre 2009

Le vingtième cercle de silence de Rodez aura lieu le mardi 24 novembre de 18 à 19 heures, Place de la Préfecture :

Venez nombreux, amenez des amis. Même si vous ne pouvez passer que quelques minutes avec nous vous serez les bienvenus !

-


Plus de 160 cercles de silence se réunissent régulièrement en France. Pour montrer votre désaccord avec la politique gouvernementale envers les réfugiés et demandeurs d'asile, rejoignez-nous dans cette protestation muette, même pour quelques minutes.

Le même jour 24 novembre, à 20 h 30 Salle Montaigne, Séance plénière du Collectif pour les réfugiés de la région de Rodez.


Jeunes, non-violence et jeux vidéo
21 novembre 2009

Le fonds associatif Non-violence XXI travaille beaucoup pour favoriser l’accès des jeunes aux pratiques non-violentes : une part importante des dons collectés est reversée sur des actions éducatives.

Non-Violence XXI se lance, en automne 2009, dans l’aventure d’un partenariat avec Supinfogame, l’école supérieure référente en matière de jeux vidéos en France : le projet doit durer deux ans avec formation à la non-violence des élèves, développement de « concept games » intégrant la non-violence dans leur « stratégie », puis réalisation de vrais jeux.

-
Image du jeu Manhunt 2 qui met en scène de nombreuses éxéctions réaliste et qui a donné lieu à de nombreuses polémiques lors de sa sortie
Les futurs crétaeurs de jeux vidéo seront invités à une crétion en vraie grandeur de jeux incluant une stratégie coopérative et non-violente


L’industrie du jeu vidéo elle-même s’interroge aujourd’hui sur la violence d’une partie de sa production et son impact, en particulier sur les jeunes.

Non-violence XXI espère contribuer, au travers du jeu vidéo, à une nouvelle façon de communiquer sur la résolution non-violente des conflits.

Source

Agissez par un don pour la non-violence



Allocution de Jean-Marie Muller au Forum irakien pour la non-violence
20 novembre 2009

Jean-Marie Muller, porte-parole du MAN participait au Forum irakien pour la non-violence qui s'est déroulé du 6 au 8 novembre 2009 à Shaqlawa (Erbil – Kurdistan irakien). Vous trouverez sur ce site l'allocution qu'il y a prononcé qui se conclut ainsi :

-


"Mes amis, nos sociétés sont malades de la violence, le monde est malade de la violence, l’humanité est malade de la violence. Mais la violence n’est pas une fatalité. Si nous le voulons, la non-violence peut guérir l’humanité de la maladie de la violence.

Nous pourrons alors donner en héritage à nos enfants l’espérance de la non-violence afin qu’ils puissent vivre enfin tous ensemble sur une terre fraternelle. Sur une terre fraternelle, enfin !"


Lire la suite



Médiatiser la résistance non-violente de Bil'in en Cisjordanie
19 novembre 2009

Un article du Times du novembre revient sur la résistance non violente à Bil'in en Cisjordanie, initiée par Mohammed Khatib. Une résistance soutenue activement en France par le MAN qui veut contribuer à sa médiatisation en France :

-
Mohammed khatib sur la tombe de Bassem Abu Rahma, tué par une grenade israëlienne lancée sur une manifestion non-violente à Bil'in en avril 2009


"Chaque vendredi, les forces de Mohammed Khatib se regroupent pour se confronter à l’armée israélienne et rassemblent leurs armes : un mégaphone, des banderoles, et la conviction farouche qu’une manifestation non violente peut conduire à un Etat palestinien.

Forts de quelques centaines de manifestants, ils marchent vers la clôture israélienne qui sépare la minuscule communauté rurale de Bil’in de la plupart de ses terres. Ils chantent et crient. Quelques ados lancent des pierres.

Khatib a contribué au lancement de ce rituel hebdomadaire il y a cinq ans, voulant donner une « nouvelle image » du combat palestinien, lequel était souvent associé aux attaques de roquettes et aux attentats-suicides.

« La non-violence est notre arme la plus puissante, » dit le secrétaire à la communication du Conseil de village de Bil’in. « S’ils ne peuvent nous accuser de terrorisme, ils ne pourront nous arrêter. Le monde va nous soutenir. »...

Lire l'article traduit, paru dans le "Los Angeles Times"

Signer la pétition



Formation avec Serge Tisseron : des places sont encore disponibles
18 novembre 2009

-

Serge TISSERON est psychiatre, psychanalyste, directeur de recherches à l’université Paris X Nanterre donnera une journée de formation dans le cadre de l'IFMAN le 30 novembre à Rodez.

Des places sont encore disponibles. Une prise en charge dans le cadre du DIF (Droit Individuel à la Formation) est possible.


Cette formation portera sur le thème : "La culture adolescente à l’ère des nouvelles technologies". Les technologies actuelles de l’information et de la communication (TIC) dessinent de nouvelles façons d’être ensemble, notamment par l’usage des téléphones mobiles et d’Internet. Comment

Les technologies actuelles de l’information et de la communication (TIC) dessinent de nouvelles façons d’être ensemble, notamment par l’usage des téléphones mobiles et d’Internet. Ce monde qui donne l’impression de nous échapper sans cesse ne se construit pas sans nous. mais des moyens de le faire évoluer favorablement existent...

L’intervention alternera entre des apports théoriques de Serge TISSERON et des travaux de groupe.

Télécharger le programme et les conditions

Télécharger le bulletin d'inscription



Bernard Ginisty : "le moment fraternité"
17 novembre 2009

-
Bernard Ginisty propose, dans la revue Alliance, revient sur le livre de Régis Debray : « le moment Fraternité ». Il nous rappelle que « les combats toujours nécessaires pour la liberté et l'égalité, sans une fraternité concrète, deviennent stériles et mortels ». La fraternité fait écho à la préoccupation du MAN de travailler sur le lien social et le vivre ensemble notamment par l'apprentissage de savoir faire en matière de régulation des tensions et des conflits. Mais cette fraternité ne se décrète pas. Elle est pourtant « la condition pour que des sociétés ne retournent pas à la barbarie » :

"Le XXe siècle aura vu le face à face des systèmes qui ont incarné deux exigences de la modernité : celle de la liberté et celle de l'égalité. La liberté a été surtout celle d'entreprendre, celle du marché. L'égalité fut le combat de ceux qui ont demandé à l'État la justice que la jungle des libertés laissées à elles-mêmes est incapable de promouvoir.

Les combattants de l'égalité à outrance ont promu un socialisme d'État, qui a fini en médiocrité éco­nomique régulée par des apparatchiks totalitaires. Quant aux hérauts de la liberté, ils se sont four­voyés dans un ultra-libéralisme économique de marché..."

Lire la suite dans la rubrique "lu pour vous"



La pédiâtre et députée Edwige Antier veut faire interdire les châtiments corporels
16 novembre 2009

-

La pédiâtre et députée (UMP) Edwige Antier va déposer une proposition de loi visant à interdire les châtiments corporels, dont la fessée, a-t-elle annoncé le 15 novembre 2009 dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Cette voix va à l'encontre du discours "tout répressif" de cette formation politique; le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, s'est d'ailleurs opposé ce même jour à cette proposition.

Pour la pédiâtre, la fessée n'a aucune vertu éducative : c'est même le contraire ! Il ne s'agit pas d'envoyer les parents en prison mais d'expliquer ! Quand la Suède l’a interdite, en 1979, 70 % des parents étaient opposés à l’interdiction. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 10 % :


Lire l'article



Ce qui fait tenir bon : une enfance heureuse
15 novembre 2009

Le texte suivant est cité par Olivier Maurel, sur le site de l'Observatoire de la Violence Educative ordinaire, d'après un article paru dans Le Monde du 9 octobre 2009, à l'occasion de la sortie en France du livre d’Eva Schloss, L'Histoire d'Eva (éd. du Cherche-Midi) :

- "On savait déjà, par l'enquête de David et Pearl Oliner, que ce qui avait permis à la plupart des "Justes" de le devenir, c'étaient des parents affectueux et confiants dans leurs enfants, un climat d'altruisme et surtout une éducation non autoritaire et non répressive.

Eva Schloss, demi-sœur par alliance d'Anne Frank, déportée comme elle à Auschwitz le 11 mai 1944, le jour de ses quinze ans, consacre maintenant son temps à témoigner sur la déportation auprès des enfants des écoles. Elle a répondu, elle, à la question : "Comment avez-vous pu tenir ?" Et sa réponse a été : « J'ai tenu bon parce que je me suis accrochée à mon enfance, à tous ces moments de tendresse et de joie. C'est ça, les enfants ont besoin d'amour. C'est l'essentiel. Et il faut le dire. »

Les ressources d'humanité et de force des adultes, ou leurs capacités de violence, viennent toujours de l'enfance, qu'elle soit, pour le meilleur, respectée et aimée, ou, pour le pire, violentée et humiliée. « L'intime gouverne le monde. »

Voir l'article sur le site de l'O.V.E.O.



Prise de position de six sénateurs : "la publicité violente nos enfants"
13 novembre 2009

Une tribune signée par six sénateurs dans Libération du 4 novembre revient sur la thématique de la campagne du MAN sur les dangers de la publicité à la télévision pour les enfants dans un texte paru sous le titre : "la publicité violente nos enfants" :

"Il en va de la protection de nos enfants, devenus des proies sans défense. Il en va de la santé publique. Il en va aussi de l'avenir de nos sociétés industrielles, gangrenées par la surconsommation... et invitées à mieux respecter l'environnement."

-
Heure de silence organisée par le MAN le 23 octobre 2009, à Paris devant la Sorbonne, avec la participation du sénateur Jacques Muller


"Comment un jeune enfant pourrait-il résister le mercredi matin aux soixante spots publicitaires qui lui sont destinés ? Ce déferlement d'images vantant jouets et sodas colorés, crèmes onctueuses, vêtements et téléphones portables dernier cri l'atteint de plein fouet.

Pourquoi ce déferlement ? Parce que le matraquage publicitaire du public infantile est rentable : l'enfant, prescripteur et futur consommateur, est devenu une cible privilégiée. Les enfants regardent, en moyenne, la télévision plus de trois heures par jour. Son impact est considérable..."

Lire la suite



Echos du congrès du MAN
12 novembre 2009

Le MAN, Mouvement pour une Alternative Non-violente, réunissait les représentants de l'ensemble de ses groupes locaux, les 7 et 8 novembre en région parisienne. Un représentant du MAN Aveyron y était présent :

-


Ensemble, ils ont pendant 2 jours échangé, fait le bilan des deux années écoulées et se sont mis d'acccord pour réfléchir à de nouvelles orientations en phase avec le contexte d'aujourd'hui.

Ce contexte est notamment marqué pa

Commenter l'article 37 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >



Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron






-





Un projet pour éduquer à la non-violence au collège et au lycée :

-









cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




Participez aux ateliers de communication relationnelle proposés par l'IFMAN





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN





-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1369 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 144578

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site