Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
28/05/2017 n 12:15
ACCUEILn Article n°26.1 n 20/04/09 n 07:55 n Editeur : csv
Actualités 2009/8 - avr-mai 09

Albert Jacquard : l'humanité est à la croisée des chemins
1 mai 2009

"L'humanité est à la croisée des chemins", nous dit Albert Jacquard, le pire n'est pas certain mais le temps est compté.

Il évoque ces questions dans son dernier livre : "Le compte à rebours a-t-il commencé ? " et en parlait le 17 avril sur France inter dans l'émission de Mathieu Vidard : "la tête au carré", abordant notamment la question du danger des armements atomiques et de la nécessité de les faire disparaître.

-

Lire le compte rendu


Sur le thème de l'armement nucléaire, voir aussi l'article :

"Nucléaire, 25 avril 2009 : 3 bonnes nouvelles et 3 mauvaises"
sur le site d'ACDN



Fréquentation du site
1 mai 2009

-

Ce site a reçu depuis sa création en été 2007 jusqu'à la fin du mois d'avril 2009près de 43 000 visites et plus de 127 000 pages ont été consultées.


Meilleure fréquentation par jour en avril et en mai 2009 : respectivement 3190 visites en mars et 3215 visites, soit 102 visiteurs par jour en mars et 104 en avril.





Parmi les documents pdf les plus téléchargés de janvier à avril 2009 :

- Bilan de "Silence, la Violence en Aveyron !" : 694 fois (voir le document)

- Compte rendu de la conférence d'Yvan Phaneuf : "Aimer sans perdre sa liberté" : 198 fois (voir le document)

- Brochure : présentation de l'IFMAN : 170 fois (voir le document)

- Dossier pédagogique : "Silence, la violence !" 149 fois (voir le document)

- Compte rendu de la conférence de François Brune : "Nos enfants, cible de la pub" : 144 fois (voir le document)

- Présentation des cercles de silence à Rodez : 56 fois (voir le document)

- Mutations sociétales, un texte de Jean-Paul Gaillard : 56 fois (voir le document)

N'hésitez pas à nous envoyer des infos, des textes, des réflexions ou à écrire sur le livre d'or !


Treizième cercle de silence à Rodez !
29 avril 2009

Sous la pluie pendant une heure, une soixantaine de participants étaient présents le 28 avril au treizième cercle de silence organisé à Rodez par le comité des réfugiés :

-

Voir les images diffusées par FR3 Quercy Rouergue le 28 avril

Voir aussi les articles d'information sur les sans-papiers et réfugiés :

"Il faudra d’autres mesures pour sortir de la loi de la "jungle" !", sur le site de la Cimade, à propos du discours d'Eric Besson

"Appel d'offres sur la rétention : La Cimade conteste la décision du ministère de l'Immigration"
(Le tribunal de Paris a suspendu la signature du marché sur les centres de rétention administrative jusqu'à ce qu'il soit statué sur cette requête et au plus tard jusqu'au 7 mai)

Le Gisti ou le ministre : qui est le moins crédible ? sur le site du GISTI



La face cachée de la violence
28 avril 2009

- Derrière la violence que chacun s’accorde à identifier et à condamner s’en cache une autre que l’on commence tout juste à reconnaître.

Dans un ouvrage paru chez Jouvence, Olivier Clerc présente les violences du Tigre et de l’Araignée, et la manière dont elles alternent :


"Omniprésente violence. Famille, école, entreprise, politique, économie,… : aucun domaine d’activité humaine ne semble épargné par le phénomène. Après des années de lutte contre la violence sur tous les fronts, il est même permis de se demander si cette lutte est vraiment efficace, au regard du bilan des guerres et conflits du 20e siècle, pour ne rien dire de celui qui vient à peine de commencer.
-
Depuis peu, on identifie même de nouvelles formes de violence. Ainsi en va-t-il du harcèlement moral – qui fait désormais l’objet d’une loi -, du bizutage (lui aussi légiféré depuis 1998), ou encore de la manipulation. En réalité ces violences-là ne sont pas nouvelles : n’est récente que leur identification comme phénomènes violents, fussent-ils de nature différente. Y aurait-il donc plusieurs violences ?

En réalité, je me suis attaché à montrer dans un récent ouvrage qu’on ne peut bien comprendre la violence qu’en en distinguant les deux polarités opposées et complémentaires qui la composent ainsi que la dynamique qui les caractérise. Seule cette distinction permet de comprendre à la fois la récurrence chronique de la violence et l’échec des moyens de lutte mis en œuvre jusqu’ici.

La violence, comme toute chose en ce monde, est double, polarisée : elle possède à la fois un pôle “masculin” ou yang - pour éviter de l’attribuer aux seuls hommes -, et un pôle “féminin” ou yin, qui n’est pas davantage réservé aux femmes..."

Lire le texte : "la face cachée de la violence"



Les cercles de silence : mouvement non-violent ou nouvelle forme de manifestation sans violence ?
26 avril 2009

Sur le site des cercles de silence, Jean-Paul Nunez, de la Cimade langud'Oc, propose une riche réflexion sur les cercles de silence, mouvement "non-violent" ou manifestation "sans violence" :

-


"L'engouement pour les cercles de silence est incontestable. Il n'y a pas une réunion publique concernant l'immigration où ils ne soient pas évoqué comme action possible face à la politique du gouvernement actuel à ce sujet... Le nombre d'articles de presse et de reportage est impressionnant.

...Le plus souvent, la non-violence est perçue à travers de nombreux malentendus, équivoques et confusions qui altèrent sa véritable signification. C'est pourquoi l'action non-violente suscite généralement méfiance et scepticisme et malentendu .


Les caractéristiques d'un mouvement non-violent, comme l'a plusieurs fois expliqué Jean-Marie Muller, théoricien de la chose, se traduit « par des étapes préméditées qui s'inscrivent graduellement dans le temps, selon l'objectif choisi».


Sans rentrer dans les détails, car ce n'est pas le propos, ces étapes, se déclinent au moins autour d'une analyse, d'un ou de plusieurs objectifs, d'une volonté de dialogue et d'une série d'actions dont le but premier est d'éveiller les consciences..."

Lire le texte sur le site des cercles de silence

Télécharger le texte sous pdf

Prochain cercle de silence à Rodez la mardi 28 avril à 18 heures devant la préfecture



Bil'in : un palestinien abattu lors d'une protestation non-violente
24 avril 2009

-


"Bassem Abu Rahme, 29 ans, a été tué à Bil’in le 17 avril. Il a été atteint par une grenade de gaz lacrymogène dans la poitrine qui a conduit à sa mort immédiate. Il participait à la manifestation hebdomadaire et se tenait de l’autre côté du mur, il criait aux soldats « nous sommes dans une protestation non-violente, il y a des enfants et internationaux » lorsqu’il a été abattu...

C’est le même projectile, décrit comme "balle 40mm, tir à longue portée" en hébreu, qui a grièvement blessé le militant américain Tristan Anderson, lors de la manifestation du 13 mars dernier à Bil’in. La balle l’avait frappé à la tête, tirée à 60m.

Bassem Abu Rahme est la 18ème victime de l’armée israélienne d’occupation pendant une manifestation contre le mur."

Voir l'article et la vidéo sur le site de Bil'in

Lire le témoignage : "il s'appelait Bassem"

Signer la pétition : "soutenons la résistance non-violente à Bil'in"



Georges Didier : "à l'époque, nous étions beaucoup dans la dénonciation"
23 avril 2009

-
Il y a plus de trente ans, Georges Didier s'est formé en bioénergie auprès de John Pierrakos (USA), disciple direct de Wilhem Reich. Autour de cette formation centrale, ayant fréquenté l'analyse, il est devenu également expert en dynamique de groupe et en psychodrame.

Pendant plus de 20 ans, il a animé de nombreux groupes. Aujourd'hui il propose une approche qui intègre le psychodrame analytique, la dynamique de groupe, les constellations familiales et les constellations des valeurs.

Par ailleurs, Georges Didier a lutté pour faire pénétrer le concept de l'écologie en France. Il a dirigé la revue "la Gueule ouverte". Il a fondé puis dirigé la revue "Alternatives Non Violentes", au moment des grandes manifestations non violentes au Larzac et de la contestation de Creys-Malville. En 1997, il a quitté ses activités militantes pour devenir journaliste et psychothérapeute. Aujourd'hui, il dirige le mensuel (psychologie/ écologie) "Réel", qu'il a fondé, et il travaille en tant que psychothérapeute.

Il a écrit le livre "L'expérience de la non-violence" (Editions Jouvence) et parle de son parcours sur le site de la revue Réel

Voir l'article



Peine de mort : Troy Davis a besoin de tout notre soutien !
23 avril 2009

-
Etats-Unis - Géorgie : la demande d'un nouveau procès pour Troy Davis a été une nouvelle fois rejetée. Amnesty International condamne profondément cette décision, où les aspects de procédure ont une nouvelle fois pris le dessus sur l’exigence de justice dans cette affaire.

La cour d'appel fédérale a estimé, par deux voix contre une, qu’il n'avait pas fourni "des éléments suffisamment convaincants pour démontrer son innocence et nous obliger à agir".

En désaccord avec les deux autres juges, la troisième juge, Rosemary Barkett a affirmé que "le fait d'exécuter Davis, alors qu'il y a un volume significatif de preuves qui pourraient établir son innocence, est inconcevable et anticonstitutionnel".
Parmi les arguments retenus par la cour, beaucoup concernent des problèmes de dépassement de délais pour le dépôt d'appels ou de recours...

Troy Davis bénéficie du soutien de plusieurs centaines de milliers de citoyens qui ont signé la pétition d'Amnesty International, et de très nombreuses personnalités des milieux juridique, politique et religieux.

Voir le dossier et les moyens d'action sur le site d'Amnesty



Maurice Berger : le retentissement sur les jeunes enfants des violences conjugales dont ils sont témoins
22 avril 2009

Dans le cadre de la Mission d'évaluation de la politique de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, Maurice Berger a été reçu, à l'Assemblée Nationale, le 17 mars 2009 pour une audition, retransmise en vidéo, dans laquelle il fait part de ses travaux sur les troubles observés chez les enfants témoins de violence conjugale, les causes de ces troubles et de ce qu'on peut proposer au niveau de notre société.

-


"Il ne suffit pas qu'un enfant soit frappé pour devenir violent. Il peut aussi avoir été témoin de violences, y compris sexuelle, notamment avant 2 ans...

La scène s'inscrit dans le cerveau du nourrisson qui n'a pas encore la parole sous forme d'images à l'état brut et de cris qui habitent l'enfant, sont enregistrés et vont ressortir plus tard sous forme parfois très violente...

Des chercheurs israëliens et palestiniens ont mis en évidence que ce type de situation, portant sur la figure sécurisante (la mère) a plus d'impact sur les jeunes enfants que d'avoir ét témoin d'attentats ou de bombardements..."

Sur la dernière partie de l'exposé notamment (propositions législatives), Jean-Pierre Rosenczveig, juge des enfants, sur son blog, exprime le 30 mars plusieurs désaccords sur les conséquences à en tirer sur lesquels nous laisserons le soin à nos lecteurs de juger :

-


"Au risque de choquer je dirai que la justice rendue pas des magistrats sans contrôle peut être contestable et souffrir nombre de défaillances, mais que la régulation sociale à la seule main de certains psychiatres revêtus de leur certitudes et sans recul peut être redoutable."

Voir :

Audition ouverte à la presse du Docteur Maurice Berger

"le docteur Berger et les petits enfants violents" de Jean-Pierre Rosencveig



APPEL du 21 AVRIL des enseignants du primaire en résistance

21 avril 2009

Le mouvement "Résistance pédagogique" met en ligne le communiqué suivant :

"A Marseille, à Toulouse, à Montpellier, à Paris… les pressions de toute sorte contre les enseignants désobéisseurs s'intensifient et les sanctions financières à leur encontre ne cessent de pleuvoir. Au lieu d'engager le dialogue dans un esprit constructif, les inspections académiques s'enferment dans une *g*

Commenter l'article 26 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >

Désarmement nucléaire :
conférence avec
Hervé de Truchis


-

Voir le compte-rendu






Objectif : 10 000 signatures !

-

Rejoignez la campagne du MAN










cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




Participez aux ateliers de communication relationnelle proposés par l'IFMAN





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN





-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1288 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 42619

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site