Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2017 n 01:31
ACCUEILn Article n°12.1 n 08/09/08 n 13:07 n Editeur : csv
Actualités 2008/12 - sept 08

Non-Violence Actualités : le guide des ressources
26 septembre 2008

- Le "Guide des ressources pour mieux vivre ensemble", édité par la revue "Non-violence Actualité" est paru.

"Depuis longtemps, NVA montre qu'il est possible de mettre en place des programmes, de développer des outils et de proposer des formations qui facilitent l'accès à de nouvelles compétences sociales et psychologiques. En attestent les nombreuses initiatives pédagogiques, à la fois en milieux scolaires et extra-scolaires, qui enseignent aux élèves les comportements respectueux, les principes de la communication ou encore la gestion des relations et des différends. De véritables programmes scolaires d'éducation à la citoyenneté sont en effet conçus et expérimentés, conduisant le plus souvent à des résultats encourageants tant sur l'ambiance générale de la classe que sur le niveau d'acquisition des connaissances.

L'objectifs de ces pratiques d'éducation non-violente est d'améliorer les relations interpersonnelles et les rapports sociaux. L'expression des émotions, l'affirmation de soi, la communication non-violente, la gestion constructive des conflits, constituent la base de ces savoir-faire et savoir être de « première nécessité ». Il est temps de s'y former et d'apprendre ainsi à mieux vivre ensemble."


Lire l'introduction de Edith Tartar-Goddet : "Des outils pour se construire" et de Daniel Favre : "devenir un peu plus humains"


EDVIGE bouge encore, amplifions la mobilisation !
24 septembre 2008


La pétition contre le fichier Edwige (voir actualité du 23 juillet) a rassemblé à ce jour environ 197 000 signatures. C'est grâce à Internet qu'une si grande mobilisation a pu être obtenue en période d'été et malgré le peu de répercussion de cette action dans les grands médias. Le collectif "Non à Edwige" appelle aujourd'hui en dépit d'avancées importantes à ne pas faiblir dans la mobilisation :

-
"A la lecture des informations qui circulent dans la presse, le collectif « non à EDVIGE » souhaite prendre acte du recul du gouvernement sur plusieurs points importants du décret « EDVIGE ». Ces reculs légitiment la mobilisation citoyenne sans précédent entamée depuis le début du mois de juillet et qu’il convient de poursuivre.

En effet, de nombreuses inquiétudes demeurent :

- le fichage des « personnes ou des groupements qui, par leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat ou à la sécurité publique » demeure potentiellement très large et repose sur la théorie du soupçon en violation directe du principe constitutionnel de présomption d’innocence inscrite à l’article 8 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen. Il pourrait par exemple concerner des militants, des jeunes lycéens participant à une manifestation de rue ;

- le fichage politique et social est renvoyé au plan départemental mais il continue d’exister contrairement à ce qui se passe dans la plupart des démocraties ;

- le fichage, à partir de 13 ans, d’enfants qui, contrairement à ce que soutient la ministre de l’Intérieur, n’ont commis aucune infraction est inacceptable et risque de stigmatiser des catégories bien précises de la jeunesse (celle des banlieues et des quartiers populaires) considérée systématiquement comme potentiellement dangereuse. La défenseure des enfants vient de s’en inquiéter au regard du respect par la France de la Convention internationale des droits de l’enfant. L’hypothétique « droit à l’oubli » … s’agissant de faits n’ayant jamais eu lieu frise l’absurdité.
...
Le collectif appelle les citoyens à poursuivre la mobilisation en signant l ‘appel contre « EDVIGE » et en démultipliant les collectifs locaux pour réussir la journée d’action du 16 octobre à l’occasion de la sainte-Edwige."

Voir le communiqué - Signer la pétition

Que ce soit sur Edwige ou sur Cristina, le fichage informatique généralisé de la population pose aujourd'hui problème et mobilise tous les défenseurs des droits de l'homme.


10 jours sans télé
22 septembre 2008

-Cette expérience qui s'est déroulée au printemps 2008 est une première en Europe. Elle est relatée sur le site de Festival Camino : 50 enfants ont vécu collectivement l'expérience de vivre sans télévision pendant 10 jours !

L'initiative était inspirée d'expériences similaires menées au Canada. Elles montrent qu'un sevrage de télé et de jeux vidéo a entraîné une réduction des violences physiques et verbales.

Les enseignants ont constaté sur les élèves de Stasbourg ayant expérimenté ce sevrage de télévision et de jeux vidéos une meilleure attention en cours et des élèves plus reposés.

Lire l'article sur LIBE Stasbourg

Voir aussi la campagne du MAN : "Pas de publicité à la télé destinée aux enfants" sur laquelle nous reviendrons.

Journée internationale de la paix
20 septembre 2008

A l’occasion de la journée internationale de la Paix, le 21 septembre, la Coordination française pour la Décennie proclame, comme l’affirme le préambule constitutif de l’Unesco : « Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ».

-


En cette année du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, la Coordination française est plus que jamais déterminée à promouvoir la culture de non-violence et paix. Celle-ci implique une prise de conscience collective et une vision de l’homme basée au quotidien sur la coopération, le partage, le respect des différences et le refus de toute forme de violence.

Lire le communiqué de la coordination pour la décennie de la paix et de la non-violence et le communiqué de la coordination Aveyron



Huit nomminés pour le prix Sakharov
18 septembre 2008

-
Huit candidats ont été nominés cette année pour le Prix Sakharov, pour la liberté de l'esprit, décerné chaque année par le parlement européen et qui récompense les défenseurs des droits de l'Homme et de la démocratie. Le lauréat 2008 sera sélectionné à la mi-octobre.

Cette année est marquée par le vingtième anniversaire du Prix Sakharov qui a été décerné pour la première fois en 1988 en référence au physicien et dissident russe Andreï Sakharov. Le prix sera remis officiellement à Strasbourg le 16 décembre au cours d'un évènement auquel sont invités tous les lauréats.

Beaucoup de ces candidats mis à l'hommeur ont travaillé pour les droits de l'homme et contre la violence :


- Ingrid Bettancourt
- le Dalai-lama
- ERRC (Centre européen des droits des Rom)
- Hu Jia - Militant chinois des droits civique
- Alexandre Kozouline - Ancien candidat à l'élection présidentielle en Biélorussie
- Apollinaire Malu Malu - Président de la Commission électorale indépendante du Congo
- Mikhail Ivanovich Trepachkine - Avocat russe et défenseur de la démocratie
- Morgan Tsvangirai - Chef de l'opposition au Zimbabwe

Voir les huit portraits sur le site du parlement européen


Amnesty International apelle à un sursaut de mobilisation pour Troy Davis
16 septembre 2008

-

Amnesty International appelle à la mobilisation pour éviter la condamnation à mort de Troy Davis.

La date d'exécution pour Troy Davis a été fixée au 23 septembre.
Elle vient d'être confirmée par le Comité des Grâces le 12.
La Cour Suprême des Etats-Unis DOIT fixer un sursis à exécution.

M. Davis est dans les couloirs de la mort en Georgie depuis plus de 15 ans pour le meurtre d’un policier qu’il a toujours nié avoir commis. La condamnation de Troy Davis n’est basée sur aucune preuve matérielle, et l’arme du crime n’a jamais été retrouvée. Celle-ci ne s’est basée que sur des déclarations de témoins, la plupart ayant depuis déclaré avoir fait ces déclarations sous la pression de la police, et la grande majorité étant depuis revenue sur ses déclarations. Malgré un nombre très important de preuves montrant que Troy Davis serait innocent, les recours en appel pour examiner ces éléments ont été systématiquement rejetés pour des raisons de procédures.

«Nous ne sommes pas seulement choqués, nous n'avons pas de mot pour qualifier ce qui vient de se passer», a déclaré Jared Feuer, directeur d'Amnesty International pour le Sud des Etats-Unis. Des doutes immenses subsistent sur la culpabilité de Troy Davis. Son cas est emblématique des problèmes posés par la peine de mort : obstacles de procédure, discrimination raciale, intimidation de témoins [par la police], assistance judiciaire défaillante… ».

"Plus de 100 000 personnes dans le monde ont déjà signé la pétition, ainsi que de très nombreuses personnalités.
Mais il est fondamental qu’aujourd’hui le Comité des Grâces mesure que la mobilisation s’accroit et ne s’arrêtera pas jusqu’au Jour J. Chaque voix compte
!"


Lire l'article complet et signer la pétition

maj au 15 octobre 08 :
Rejet de la requête de Troy Davis par la Cour Suprême des Etats-Unis .

Cette décision met fin au sursis et réouvre automatiquement la voie à une nouvelle procédure d'exécution. La mobilisation continue.



Vers un mouvement social non-violent international d'ici 2012 ?
14 septembre 2008

-
Suite à la rencontre "Gandhi 2008" en Inde au début de l'année 2008, diverse rencontres internationales ont été ou vont être organisées en vue de la constitution d'un mouvement social non-violent international.

"En octobre 2012, 100 000 paysans sans terre seront mobilisés en Inde par Ekta Parishad et Rajagopal.
Pour la défense des droits à la terre, aux forêts et à l’eau, aux ressources indispensables, nous devons avec le « Mouvement Social Non-violent International », mettre en route partout, sur les quatre continents, des actions diverses et adaptées aux conditions locales et en accord avec les organisations locales, simultanément et solidairement.
En effet, les enjeux sont mondiaux : les injustices et les abus des systèmes ultra-libéraux doivent être dénoncés et combattus avec la force de conversion de l’action non-violente."

" L'action non-violente est une force contagieuse, elle a néanmoins besoin de mobilisation, de moyens financiers et de soutien moral."

Voir plus d'info et des contacts sur le site de acse


Les films et jeux vidéo violents rendent-ils agressifs ?
12 septembre 2008

-


La revue "Sciences et avenir" de septembre 2008 publie un dossier : Le cerveau des ados décrypté :

"La plus grande étude d'imagerie cérébrale jamais menée chez les jeunes le révèle : les adolescents ont un cerveau ouvert à tous les possibles… et à tous les dangers". On y explique notamment comment le cerveau d'un adolescent parvient progressivement à maturité en renforçant les connexions neuronales les plus utilisées tandis que les autres disparaissent."

En complément à ce dossier, Laurent Bègues, professeur de psychologie sociale à Grenoble, auteur de plusieurs travaux de synthèse sur la violence répond à la question : "Les films et jeux vidéo violents rendent-ils agressifs ?". Selon lui "l'hypothèse de la catharsis a vécu". Le spectacle de la violence ne purge pas les pulsions agressives...

Voir la réponse de Laurent Bègues dans la rubrique "Lu pour vous".


Enjeux et les fondements de l'économie solidaire
10 septembre 2008

Les Verts du pays ruthénois communiquent :

-
"Nous sommes nombreux à penser que "le monde n'est pas une marchandise". C'est la pensée qui sous-tend l'action de l'économie solidaire !
Les nouveaux élus écolos du Pays Ruthénois cherchent à développer des projets solidaires profitant des compétences des communautés de communes en la matière :

Samedi 13 septembre, salle Foch à Rodez de 14h à 17H,


Nous avons invité Josette Combes, universitaire, à venir d'abord nous présenter les enjeux et les fondements de l'économie solidaire pour nous permettre d'avoir ensuite un débat sur les projets locaux...

Aujourd'hui les règles du jeu économique sont écrites pour les tenants de l'économie capitaliste: le marché est roi. Changer ces règles nécessite une volonté politique qui n'existe pas ou du moins pas de manière suffisamment significative.
Le peu d'importance du modèle économique alternatif, valorisant des valeurs tels que le partage, la solidarité, la démocratie, le respect de l'environnement en lieu et place de la recherche du profit maximum pèse lourd dans cet absence de perspectives et de réel changement .

Notre rôle d'élu local écolo n'est t'il pas de mettre à profit les moyens dont peuvent disposer les collectivités pour expérimenter des solutions nouvelles et soutenir les projets émergents ?
Un des avantages de ces projets d'économie sociale et solidaire est leur implication locale. Dans un contexte de mondialisation exacerbée, voila de l'argent public qui pourrait être judicieusement investi dans de la création de richesse non délocalisable !
Un autre avantage et non des moindres de ces projets, est qu'ils répondent à une demande sociale satisfaite ni par l'économie capitaliste (pas rentable), ni par l'Etat qui se désengage le plus en plus du terrain de la solidarité et de la cohésion territoriale.
Des perspectives encourageantes apparaîtront (des écueils ou des dérives?) ..."


Lire les actualités précédentes
Edité par csv, le 15/10/08 à 18:42

Commenter l'article 12 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >




PRESIDENTIELLES

Le désarmement, c'est maintenant !

-

Voir la pétition en ligne






Objectif : 10 000 signatures !

-

Rejoignez la campagne du MAN










cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




Participez aux ateliers de communication relationnelle proposés par l'IFMAN





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN





-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1281 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 51436

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site