Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
16/01/2019 n 01:52
DESARMEMENTn Article n89.1 n 17/09/18 n 14:13 n Editeur : csv
17 septembre 2018
Justice pour le gnral Jacques de Bollardire !


Communiqu du MAN du 17 septembre 2018 :

"Enfin ! Pour la premire fois, un chef dtat, Emmanuel Macron, reconnat que le mathmaticien communiste Maurice Audin, en juin 1957, est mort sous la torture du fait du systme institu alors en Algrie par la France . Le Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) se flicite que, le 13 septembre chez Josette Audin, le chef dtat ait galement annonc louverture des archives sur le sujet des disparus civils et militaires, franais et algriens . La Rpublique a toujours tout gagner faire la vrit. La torture est un crime et ne saura jamais tre justifie.

-
Source photo


Tout lan mmoriel concernant la torture en Algrie rencontre le courage de Jacques de Bollardire. Promu en novembre 1956 gnral de brigade lge de 49 ans, dj Grand officier de la Lgion dhonneur, Compagnon de la Libration, dcor de la Croix de guerre pour sa bravoure en Indochine, le gnral Jacques de Bollardire a eu le courage de sopposer aux procds prconiss en Algrie par le gnral Massu. Cest pourquoi, le gnral Jacques de Bollardire a demand tre relev de son poste de commandement le 7 mars 1957. Jtais, crit-il dans sa lettre de dmission, en dsaccord absolu avec mon chef sur sa faon de voir et sur les mthodes prconises. Il mest donc impossible de continuer honntement exercer mon commandement dans ces conditions.

En 1974, le Mouvement pour une Alternative Non-violente est cr avec notamment Jean-Marie Muller et le gnral Jacques de Bollardire. Ce mouvement de rflexion et daction non-violente reste aujourdhui fidle la mmoire de son ami Jacques, lhomme rvolt par la torture, linfatigable humaniste, le militant non-violent, qui affirmait quil faut imaginer une alternative au systme de la violence militaire .

Argumentaire

Le terme torture ne figure pas dans la lettre de dmission du gnral Jacques de Bollardire. Peu aprs cette lettre, Jean-Jacques Servan-Schreiber, directeur de LExpress, publie dans cet hebdomadaire des articles condamnant le comportement des armes franaises en Algrie, dnonc notamment par le gnral Jacques de Bollardire. Le directeur de LExpress est inculp datteinte au moral des armes. Le ministre de la Dfense, Bourgs-Maunoury affirme dans Le Monde du 5 avril 1957 : Il nest aucun ministre du gouvernement auquel jappartiens qui soit partisan de lanarchie militaire et des tortures. Le gnral Jacques de Bollardire est frapp de 60 jours darrts de forteresse le 13 avril, avec lespoir que les tortures en Algrie soient tus.

Ctait trop tard, Lanza del Vasto et des compagnons de lArche avaient entam le 1 avril 1957 un jene de 20 jours Clichy, pour alerter lopinion franaise sur les tortures en Algrie. Leur tract, Appel la conscience des Franais est diffus plusieurs milliers dexemplaires par les groupes de lAction Civique Non-Violente. Les jeneurs reoivent le soutien de Franois Mauriac, Louis Massignon, labb Pierre, Ren Capitant, etc. Maurice Audin sera tortur puis excut par des militaires en juin, comme cela sest produit pour des milliers dautres Algriens et Franais durant la guerre dAlgrie.
Le gnral de Bollardire quitte larme dactive suite au putsch dAlger davril 1961. En 1970, il dcouvre la non-violence en coutant une confrence de Jean-Marie Muller. Cest le dbut dun cheminement commun. En 1972, le gnral Jacques de Bollardire publie le livre Bataille dAlger, bataille de lhomme, en rponse celui du gnral Massu paru en 1971 sous le titre : La vraie bataille dAlger. Pour Massu, La torture tait ncessaire (sic), alors que pour Bollardire Il y avait un moyen de ne pas recourir la torture (sic).

En novembre 1972, Millau, le gnral Jacques de Bollardire prend faits et causes pour le combat non-violent des paysans du Larzac. En t 1973, il part en Polynsie pour y protester contre les essais nuclaires, avec Jean-Marie Muller, Jean Toulat, Brice Lalonde et Gilbert Nicolas. Leur bateau, le Fri, est arraisonn par la marine nationale, le gnral est fait prisonnier par la marine nationale franaise ! Jaccomplis, crit-il, une opration de commando, avec une diffrence immense par rapport au pass : avant, jallais tuer des gens, maintenant, je vais les empcher de tuer. Le gnral Jacques de Bollardire, mis doffice la retraite, demande Georges Pompidou dtre ray de lOrdre de la Lgion dhonneur.

En 1974, le MAN est cr par notamment Jean-Marie Muller et le gnral Jacques de Bollardire. Les confrences senchainent, que ce soit pour le soutien aux paysans du Larzac, aux objecteurs de conscience, aux immigrs, pour le rgionalisme, souvent en compagnie de son pouse Simone. Jacques gardera toute sa lucidit jusqu sa mort le 22 fvrier 1986. Il avait 79 ans.

Le MAN reste fidle la mmoire de son ami Jacques dans les combats non-violents que ce mouvement conduit de nos jours pour une France sans armes nuclaires, pour une socit plus fraternelle, sans exclusion, contre le drglement climatique, etc.

Bibliographie :

- Jacques de Bollardire, Bataille dAlger, bataille de lhomme, Paris, Descle de Brouwer, 1972.

- Jacques de Bollardire. Compagnon de toutes les Librations, Montargis, Non-Violence Actualit, Dossier n 4 (ralis par Jean-Marie Muller avec la reproduction de nombreux documents et photos), 1986.

- Jean Toulat, Combattants de la non-violence, de Lanza del Vasto au gnral de Bollardire, Paris, Cerf, 1983.
Edit par csv, le 17/09/18 14:21

Commenter l'article 89 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1440 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 22736

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site