Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
18/04/2019 n 18:37
DESARMEMENTn Article n70.1 n 14/07/17 n 08:15 n Editeur : csv
14 juillet 2017
Trait d'interdiction des armes nuclaires - Jean-Marie
Muller appelle la socit civile se mobiliser


Sous le titre "LONU adopte une Trait dinterdiction des armes nuclaires" Jean-Marie Muller, fondateur du MAN, qui a fait de la lautte contre les armes nuclaires un des combats majeurs de sa vie, ragit aux consquences du trait d'interdictions des armes nuclaires vot par l'ONU le 7 juillet et soumis la ratification des tats :

-
Jean-Marie Muller Villefranche de Rouergue - 25 novembre 2016


"LONU adopte une Trait dinterdiction des armes nuclaires"


"Du 15 juin au 7 juillet sest tenue New York une Confrence des Nations Unies pour la ngociation dun instrument juridiquement contraignant visant interdire les armes nuclaires en vue de leur limination complte. Le texte retenu affirme que les Etats Parties au prsent trait sont profondment proccups par les consquences catastrophiques sur le plan humanitaire quaurait tout recours aux armes nuclaires et estiment par consquent ncessaire dliminer compltement ce type darme: Chaque Etat Partie sengage jamais, en aucune circonstance, mettre au point, mettre lessai, produire, fabriquer, acqurir de quelque autre manire, possder ou stocker des armes nuclaires, employer ni menacer demployer des armes nuclaires Il est encore prcis: Chaque Etat Partie qui est propritaire darmes nuclaires les retire sans dlai du service oprationnel et les dtruit dans les meilleurs dlais.

Linterdiction des armes nuclaires semble ainsi radicale, mais, curieusement, le texte reconnat chaque Etat Partie le droit de se retirer du trait: Chaque Etat Partie, est-il crit, dans lexercice de sa souverainet nationale, a le droit de se retirer du prsent Trait sil dcide que des vnements extraordinaires, en rapport avec lobjet du prsent Trait, ont compromis les intrts suprmes de son pays. Il doit alors notifier ce retrait au Dpositaire. Ladite notification doit contenir un expos des vnements extraordinaires dont lEtat en question considre quils ont compromis ses intrts suprmes. Ce droit au retrait du Trait par pure convenance vient remettre en cause le principe mme de linterdiction de possder des armes nuclaires car il fonde le droit se retirer avant dentrer cest--dire, en dfinitive, ne pas y entrer galement par pure convenance...

Les participants la ngociation du Trait ont eu parfaitement consciences de cette contradiction. Lors de leur rencontre du 5 juillet, la majorit dentre eux, selon Ray Acheson, ont fait un effort concert pour liminer la formulation problmatique actuelle, aucun vnement extraordinaire ne pouvant justifier un retrait. La Palestine et lAfrique du Sud ont plaid en faveur du retrait et un applaudissement enthousiaste les a soutenus. La Prsidente avait donc lassentiment de la salle pour une modification mais une petite minorit len a dissuade. Le texte a donc t adopt tel quel.

On peut certes se rjouir de linterdiction formule, mais la question est de savoir quelle sera leffectivit de cette interdiction. Daucuns ont cru pouvoir affirmer quil sagit l un vnement historique qui serait de nature changer le cours de lhistoire. Mais le plus grand nombre des commentateurs ont soulign son caractre symbolique. Ladjectif symbolique, prcise le dictionnaire Le Robert, sapplique tout ce qui, tout en tant rel, na pas defficacit ou de valeur en soi. Le fait est quaucun des pays dots de larme nuclaire na voulu sinvestir dans la ngociation de ce trait et quaucun ne souhaite simpliquer dans sa mise en uvre. Et il serait imprudent de penser quils seront sensibles aux arguments avancs pour justifier les interdictions formules.

Comme il fallait sy attendre, le gouvernement franais a mis un avis ngatif sur ce trait. Il sagit, affirme le Ministre de lEurope des Affaires trangres dans un communiqu, dun texte inadapt au contexte scuritaire international, caractris par des tensions croissantes et la prolifration des armes de destruction massive () La France na pas particip aux ngociations de ce trait et elle nentend pas y adhrer. Ce trait ne nous lie pas et ne cre pas de nouvelles obligations. Le communiqu poursuiten justifiant la politique nuclaire de la France : La dissuasion vise protger notre pays de toute agression dorigine tatique contre ses intrts vitaux, do quelle vienne, et quelle quen soit la forme. Le contexte international nautorise aucune faiblesse. Un trait dinterdiction des armes nuclaires risque cet gard daffecter la scurit de la rgion euro-atlantique et la stabilit internationale.

Contrairement ce que croient pouvoir affirmer ceux qui font lloge de ce Trait, ce nest pas la premire fois quun texte de lONU condamne tout recours larme nuclaire. Le texte du Trait ne dit rien de plus que la rsolution adopte par lAssemble Gnrale du 24 novembre 1961. On pourrait mme soutenir quil en dit plutt moins. Le texte de cette rsolution souligne que les ngociations sur le dsarmement nont pas jusquici abouti des rsultats satisfaisants. Il estime que lemploi darmes de destruction massive telles que les armes nuclaires et thermonuclaires est la ngation directe des idaux et objectifs levs que lOrganisation des Nations Unies a, lors de sa cration, reu pourmission datteindre. La rsolution dclare que lemploi darmes nuclaires constitue, en tant que tel, une violation de la Charte des Nations Unies. Elle prcise que lemploi darmes nuclaires est une guerre dirige non seulement contre un ennemi ou des ennemis, mais aussi contre lhumanit en gnral. Enfin et surtout, la rsolution affirme que tout Etat qui emploie des armes nuclaires doit tre considr comme violant la Charte des Nations Unies et commettant un crime contre lhumanit et la civilisation. Il est difficile dtre plus clair et on ne peut que stonner que le texte du Trait dinterdiction ne fasse aucune rfrence cette rsolution du 24 novembre 1961.

Soulignons enfin que ce trait prsente un intrt majeur pour les citoyens franais que nous sommes: Il dilue les diffrences dapprciation qui opposaient les partisans dun dsarmement multilatral et ceux qui privilgiaient le dsarmement unilatral. Cest prcisment parce quils ont constat lchec du dsarmement multilatral par la signature dune convention internationale que les Etats non dots qui sopposent larmement nuclaire ont chang de stratgie pour proposer un dsarmement multi-unilatral par la signature dun Trait international. Cet argument est dcisif et il devient raisonnable denvisager un accord entre tous les partisans franais du dsarmement nuclaire afin quils exigent ensemble un dsarmement mondial commencer par le dsarmement unilatral de la France.

Limpratif stratgique rejoint limpratif thique pour affirmer que dsarmement bien ordonn commence par soi-mme La prise de conscience de cette nouvelle donne est essentielle: le mouvement anti-nuclaire franais peut alors librer toute sa dynamique
Lors de son discours au Congrs de Versailles, le 3 juillet 2017, Emmanuel Macron a prsent les principes daction quil entend mettre en uvre pour construire la paix. Analysant les diffrentes menaces qui psent sur la scurit des Franais, il a soulign que notre outil militaire revt dans ces circonstances une importance majeure en prcisant que la dissuasion est la cl de vote de notre scurit頻. Cette formule se voudrait dcisive, mais elle reste une affirmation idologique qui risque fort de ntre que formelle.

Le lendemain, alors mme que le Premier Ministre prsentait la politique de son gouvernement devant lAssemble nationale, le Prsident de la Rpublique se faisait hlitreuiller bord du Terrible, un des sous-marins nuclaires lanceurs dengins (SNLE) de la base de lIle Longue, dans la rade de Brest. Il tenait ainsi rencontrer celles et ceux qui uvrent la ncessaire permanence de la dissuasion franaise. Une squence de lancement simul tait au programme. On peut sinterroger sur lopportunit dune telle initiative un tel moment.

-
Photo de l'Obs : "A bord du sous-marin "Le Terrible", Macron la (sur)joue super-hros"


Lanalyse la plus rigoureuse de la situation internationale fait apparatre que larme nuclaire est une menace pour la paix en France et dans le monde et non pas une scurit. aucun moment, dans aucun conflit, non seulement lemploi mais la menace mme de lemploi de larme nuclaire ne sauraient tre envisags. Ils sont vritablement im-pensables. Lampleur de la catastrophe humanitaire provoque par tout usage de larme nuclaire constitue une totale dissuasion qui pse sur nos propres dcideurs. Ainsi, la dissuasion sinverse-t-elle et se retourne contre elle-mme: ce sont les dcideurs des Etats nuclaires qui sont dissuads demployer larme nuclaire.
La menace terroriste est la principale menace qui pse sur nos socits, mais larme nuclaire savre totalement incapable de lradiquer. Les terroristes qui viennent frapper mortellement nos socits peuvent rire de nos armes nuclaires. En outre, la prmditation du crime nuclaire constitue la ngation et le reniement de toutes les valeurs morales, thiques, intellectuelles et spirituelles qui fondent la civilisation. Bien quon refuse den prendre conscience, ce reniement empoisonne en profondeur la vie morale des Franais.

Notons que lEtat franais sest dj engag renouveler son arsenal nuclaire. Cette modernisation fera passer le budget 6 milliards partir de 2020. Il y a l un vritable dtournement de largent public au profit duvres de mort. Combien de temps encore les Franais supporteront-ils ce gigantesque gchis?

Face toutes ces drives, seule une mobilisation de la socit civile a le pouvoir de faire entendre raison aux responsables politiques. Et cette mobilisation concerne chaque citoyen."

Jean-Marie Muller
Auteur de Librer la France de larme nuclaire, 2014, Chronique sociale.




Edit par csv, le 14/07/17 08:52

Commenter l'article 70 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 178567

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site