Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
25/04/2019 n 23:51
DESARMEMENTn Article n46.1 n 22/06/16 n 11:20 n Editeur : csv
22 juin 2016
Aprs Hiroshima, un Code moral lge atomique


Jean-Marie Muller s'appuie sur une relecture du philosophe Gnther Anders pour tenter de comprendre l'incapacit de nos contemporains comprendre rellement ce qu'est l'arme atomique : "la capacit des hommes de faire et de dtruire excde infiniment leur capacit de reprsentation". Face un tel dfi, lhumanit doit dsormais se doter dun Code moral lge atomique . Le refus de la bombe est un choix moral existentiel qui donne sens la vie.

-


"LAutrichien Gnther Anders (1902-1992) est considr comme le philosophe de lre atomique. La stupeur, crira-t-il en 1982, dans laquelle mavait plong la fameuse nouvelle radiodiffuse du 6 aot 1945, je nai pas pu, durant de nombreuses annes, la surmonter ou men dfaire par la parole (1). Ce nest quau dbut des annes 1950 quil russit coucher sur le papier quelques phrases. Mais, prcise-t-il, ce que jai pu alors rassembler () tait peine plus que la confession de mon incapacit, non: de notre incapacit seulement nous reprsenter ce que nous avions l mis en place ou produit (2). Cest seulement les jours plus tard quil comprend que la possibilit dun recommencement de Hiroshima et de Nagasaki, reposait justement sur ce dcalage entre notre capacit de reprsenter et notre capacit de produire (3).

Laveuglement lapocalypse

Les hommes sont incapables de se reprsenter que les armes nuclaires quils ont produites ont introduit dans lhistoire non seulement la possibilit mais la probabilit de la destruction technologique de lhumanit. Anders cre alors lexpression daveuglement lapocalypse (4). Ainsi la capacit des hommes de faire et de dtruire excde infiniment leur capacit de reprsentation. Il fallait prcisment le caractre proprement in-imaginable de la tuerie exterminatrice programme pour que les hommes ne puissent y prter attention. Comment imaginer ce que reprsentent rellement des millions de morts, des millions de meurtres, des millions de crimes? la lettre, une telle monstruosit dpasse lentendement, tellement elle passe les bornes de limagination. Par son immensit, une telle destructivit est aveuglante. On ne la voit pas. La possibilit dun tel dsastre reste abstraite et se situe au-del du bien et du mal. Ce qui est impensable apparat impossible.

Et pourtant, plus que jamais, limpratif moral demeurepour les hommes lucides : Il me semble, crit Anders, que notre poque nest pas moins que toute autre tenue de mettre sur le tapis les critres de lexigible moralement, de ce quen elle on devrait en ralit faire ou sabstenir de faire (5). La catastrophe de Hiroshima fait peser sur le monde la menace dune apocalypse provoque par nous-mmes. Ce qui est arriv est arriv de manire irrvocable; et ceci pour la bonne raison que le mme vnement pourra de toute ternit tre voulu nouveau et provoqu nouveau (6). Par leur seule existence, sans mme exploser, les armes nuclaires dotes dun pouvoir de destruction apocalyptique et maintenues prtes un usage immdiat portent atteinte lhumanit de tous ceux qui saccommodent de ce crime contre la civilisation. Elles transforment les fondements mmes de notre existence morale. Elles accablent lexistence morale des peuples. La possibilit de lapocalypse est notre uvre et chacun de nous doit prendre conscience de cette responsabilit et de cette culpabilit partage. Mais nous ne saurions nous y rsigner: un tel scandale appelle notre rvolte.

Selon Anders, lhumanit doit se doter dun Code moral lge atomique qui puisse formuler des exigences morales fondamentales. La honte daujourdhui: la honte de ce que des hommes ont pu faire dautres hommes; la honte aussi, donc, de ce quils peuvent encore aujourdhui se faire, donc aussi de ce que nous pouvons nous faire les uns aux autres, donc la honte dtre aussi un homme (7). Cette honte doit tre assume par chacun dentre nous.

La bombe nest pas un moyen

Toute morale repose sur larticulation de la fin et des moyens. Or, la bombe atomique ne saurait tre considre comme un moyen. Leffet de la bombe est plus grand que nimporte quelle fin concevable, car cette fin sera ncessairement dtruite par son effet. Par consquent, lune des maximes du Code moral lge atomique devrait tre: On ne me fera pas croire que la bombe est un moyen. Puisquelle nest pas un moyen identique aux millions de moyens qui constituent notre monde, on ne peut permettre quelle soit fabrique (8). Ainsi lhomme raisonnable doit avoir pour principe de rcuser toutes les discussions qui portent sur lutilit頻 de la bombe nuclaire. Toute discussion doit tre centre sur son immoralit absolue. tant donn que les effets des armes, cest--dire des prtendus moyens, entraneraient lextinction de tout but possible, il nexiste pas de but que tu serais en droit dexposer ou de propager en tant que raison pour justifier lutilisation darmes atomiques (9).

Le citoyen responsable ne saurait abandonner la dcision de possder la bombe au champ de comptence des politiciens et des militaires. Cela le concerne en premier lieu. Chacun de nous, insiste Anders, a le droit et le devoir dlever la voix en signe davertissement. Toi aussi (10). Face lenjeu essentiellement moral de la bombe, chacun de nous est comptent. Chacun de nous est responsable. Il doit dnoncer lincomptence morale, qui devient une incomptence politique, de ceux qui fabriquent la bombe. Et il ne faut pas sy tromper, loption morale du dsarmement est minemment politique alors que loption militaire de larmement est idologique.

Le Code moral lge atomique exige donc de tout tre humain quil soppose absolument la possession de la bombe atomique par la nation laquelle il appartient. Sil est citoyen dun tat dot, cest pour lui une exigence morale imprative de semployer exiger le dsarmement nuclaire unilatral de son pays ici et maintenant. Certes, llimination mondiale des armes nuclaires doit tre notre vise, mais notre dcision de faire la grve de la bombe doit tre immdiate et totale. Le refus de la bombe est un choix moral existentiel qui donne sens la vie. Il ne dpend en rien de la dcision des autres. Lhomme raisonnable doit faire la grve de la fabrication et de la possession de la bombe - savoir refuser toute collaboration la production et au maintien de moyens de destruction massive - sans attendre que les autres se dcident se mettre en grve.

Que le dsarmement mondial ait lieu dans un an, dans 10 ans ou dans 30 ans pour autant quil nait jamais lieu nest pas pour moi aujourdhui la bonne question. aucun moment, je ne saurais envisager le seul choix du dsarmement multilatral ds lors quil implique par lui-mme lacceptation temporaire de la possession de la bombe et donc de sa possible utilisation. Ce serait menfermer dans une contradiction thique insurmontable que de vouloir maintenir larmement national dans lattente improbable du dsarmement mondial. Jaurais beau dire, de fait, je consentirais lapocalypse. Saccommoder de la bombe, cest tre frapp de ccit de lme (11) qui sapparente directement une forme de dmission Anders parle encore de paresse face lapocalypse (12). Refuser de se dsarmer unilatralement, ce nest pas commettre une erreur stratgique mais une faute morale.

Une faute contre lesprit

Daucuns, peut-tre, penseront que ces jugements sont dune svrit excessive, mais comment faire preuve de tolrance face au caractre absolument intolrable de lapocalypse? La duret de lintransigeance dont fait preuve Anders est la mesure du scandale quil ressent.

Cependant, lhistoire nest pas une fatalit et lesprance reste possible".

* Philosophe et crivain, Jean-Marie Muller est notamment lauteur de Librer la France des armes nuclaires, La prmditation dun crime contre lhumanit, Chronique sociale, 2014.


(1) Gnther Anders, Hiroshima est partout, Paris, Seuil, 2008, p. 36.
(2) ibid
(3) ibid p. 37
(4) ibid p. 41
(5) ibid p. 40
(6) ibid p. 94
(7) ibid p. 155
(8) ibid p. 328-329
(9) ibid p. 89
(10)ibid p. 328
(11)ibid p. 94
(12)ibid p. 42





Edit par csv, le 22/06/16 19:55

Commenter l'article 46 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 193373

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site