Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
18/04/2019 n 18:43
DESARMEMENTn Article n51.1 n 08/09/16 n 18:34 n Editeur : csv
21 octobre 2016
Les essais nuclaires ou le mirage de la scurit


Dans un article paru le 29 aot 2016, Bunny McDiarmid, directrice gnrale de Greenpeace International, rappelle que l'association Greenpeace a son origine dans la lutte contre l'arme nuclaire et tmoigne des consquences dsastreuses des essais nuclaires, longtemps tues. Elle revient sur l'expdition du Rainbow Warrior en 1985, dont le bateau a t coul par les services de renseignement franais, sur ordre du gouvernement. Elle montre enfin comment le mythe de la scurit qu'apporterait la protection des armes nuclaires est un imposture.

-


"Aujourdhui [29 aot 2016], nous clbrons la Journe internationale contre les essais nuclaires. Depuis 1945, plus de 2000 essais nuclaires ont t mens dans plus de 60 rgions autour du globe. Larmement nuclaire a t conu et test pour devenir un arsenal de destruction ultime. Aucune autre invention humaine na autant influenc lhistoire rcente de lhumanit.

La lutte contre les essais nuclaires est lorigine de la cration de Greenpeace.. Elle fait aussi partie de mon vcu, personnel et professionnel.

Javais 24 ans lorsque jai t tmoin, pour la premire fois, des effets dsastreux des essais nuclaires sur les tres humains et lenvironnement. Ctait en 1985. Je mtais engage auprs de Greenpeace en tant que matelot de pont bord du Rainbow Warrior, dans le cadre dune campagne anti-nuclaire dans locan Pacifique. Nous devions dabord aider les 360 habitants de Rongelap, un atoll des les Marshall, quitter leur le natale pour chapper la contamination radioactive due aux essais nuclaires, mens quelques annes auparavant par les tats-Unis.

-
vacuation des habitants de Rongelap par lquipage du Rainbow Warrior en 1985
Photo de Fernandi pereira, dcd dans l'explosion du Rainbow warrior


Dix jours durant, nous avons aid des femmes, des hommes, des personnes ges et des enfants, dont beaucoup souffraient des consquences mdicales dune exposition aux radiations. Ils ont d quitter la terre de leurs anctres car elle les rendait dornavant malades. Ils ntaient aucunement responsables de cette tragdie, et leur sort nimportait gure aux vritables responsables qui, bien entendu, avaient agi pour le bien de lhumanit et pour mettre fin aux conflits du monde entier .

Malheureusement, cette pense inepte, selon laquelle les armes de destruction massive seraient la voie vers la paix et la scurit, fait toujours flors dans de nombreuses sphres du pouvoir. Lhistoire de Rongelap, trop peu connue, a profondment affect tous les membres de lquipage. Elle jetait une lumire crue sur la violence que certains sont prts infliger, avec mpris, la Terre et ses habitants.

Puis, de Rongelap, nous avons mis le cap sur la Nouvelle-Zlande. Le Rainbow Warrior devait conduire une flotte de bateaux lest de Mururoa, en Polynsie franaise, o le gouvernement franais ralisait des essais nuclaires. Nos plans ont t compromis dune manire tout fait inattendue. Le 10 juillet 1985, des agents des services secrets franais ont, sur ordre du gouvernement, plac deux bombes sur la coque du Rainbow Warrior. Lexplosion des bombes a coul le bateau en quelques minutes et tu notre collgue et ami Fernando Pereira.

-
Le Rainbow Warrior, coul par les services de renseignement franais en 1985


Le Rainbow Warrior na jamais atteint Mururoa, les dgts taient irrparables. Mais son me voguait toujours aux cts de la flottille, plus grande que prvue, qui sest rendue dans le Pacifique pour protester contre les essais nuclaires. Des fonds ont t rassembls pour financer un nouveau Rainbow Warrior, qui est retourn de nombreuses fois dans le Pacifique jusquen 1996, anne de signature du Trait dinterdiction complte des essais nuclaires.

Aujourdhui, la situation est diffrente. Les essais nuclaires gnraliss ont pris fin grce aux personnes qui se sont battues, sans relche et par tous les moyens, pour changer le cours de lHistoire. Les gouvernements qui, pendant des annes, ont affirm que les essais nuclaires taient propres et sans dangers , ne peuvent plus aujourdhui sabriter derrire ces mensonges.

De nombreuses zones dombre persistent autour de la triste histoire des essais nuclaires, mais la lumire se fait petit petit. Par exemple, des documents dclassifis du ministre de la Dfense franais montrent que les essais nuclaires dans le Pacifique Sud, dans les annes 60 et 70, taient bien plus toxiques que ce qui avait dclar en premier lieu. Des retombes de plutonium ont touch lensemble de la Polynsie franaise. Tahiti, lle la plus peuple, a t expose des niveaux de radiation 500 fois suprieurs aux niveaux maximums accepts.

Lindemnisation des victimes est dsesprment lente et lacunaire. Ce nest quau dbut des annes 90 et aprs de longues batailles juridiques que les tats-Unis ont officiellement reconnu les torts causs aux habitants de Rongelap et accept de leur verser une compensation. En France, il a fallu attendre 2010 pour voir se mettre en place une procdure de compensation (complexe et limite une zone gographique restreinte) des vtrans et des civils affects par les essais. Aujourdhui, de nombreuses victimes se battent toujours pour tre reconnues comme telles.

Le traumatisme social et environnemental provoqu par les essais nuclaires ne peut tre effac ni nettoy. Il nexiste aucune technologie capable de dcontaminer efficacement lenvironnement, et la contamination radioactive affectera aussi les gnrations futures. Presque 30 ans aprs les essais, de nombreuses personnes vivent toujours en exil.

Ces personnes dont la vie a t affecte de manire irrversible et qui, malgr tout, font de leur vie un combat pour le bien de tous sont, pour moi, un vritable exemple suivre. La Rpublique des les Marshall, dont Rongelap fait partie, a engag des poursuites judiciaires contre les neuf puissances nuclaires pour ne pas avoir abandonn la course larmement nuclaire. Au Japon, les survivants des explosions dHiroshima et de Nagasaki (les Hibakusha) ont lanc en avril 2016 une campagne contre les armes nuclaires. Nous devons les rejoindre.

Les pays dots de larme atomique continuent de dvelopper et de moderniser leur arsenal, sous prtexte de vouloir assurer leur scurit dans un monde complexe en perptuelle volution. Cest une imposture. Cependant, de plus en plus de pays se prononcent contre cet tat de fait. Lanne dernire, une majorit des tats membres des Nations unies se sont prononcs en faveur de la cration dun groupe de travail sur le dsarmement nuclaire, avec pour objectif ltablissement dun nouveau trait dinterdiction des armes nuclaires. Le chemin est encore long mais il en vaut largement la peine.

Nous ne pouvons pas laisser la scurit des peuples reposer sur les armes de destruction massive. Nous devons nous inspirer de la bravoure et du sacrifice des millions de victimes des armes nuclaires et crire le futur de notre civilisation, un futur o les essais et les armes nuclaires feront partie du pass mais plus du prsent."


Bunny McDiarmid,
co-directrice gnrale de Greenpeace Internationale
29 aot 2016

Edit par csv, le 21/10/16 05:52

Commenter l'article 51 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 178579

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site