Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 08:46
DESARMEMENTn Article n52.1 n 17:58 n 25/08/16 n Editeur : csv
29 octobre 2016
101 dputs et snateurs demandent un rfrendum sur
labolition des armes nuclaires


On sait que le MAN est partisan du dsarmement nuclaire unilatral sans attendre que les autres tats dcident de dnuclariser galement. Cela n'empche pas de se rjouir de l'initiative d'une centaine de parlementaires allant dans le sens de dcrdibiliser l'arme nuclaire et d'alerter l'opinion publique sur son cot colossal, son inutilit et sa dangerosit. cette dclaration rappelle les engagements internationaux pris par la France de dnuclariser dans le cadre du TNP (Trait de Non Prolifration nuclaire). Ce 27 octobre 2016 a aussi t marqu par 2 votes dans le mme sens au parlement europen et l'ONU.

-
Le sous-marin franais Le Terrible . Lanc en 2008, il appartient la dernire gnration de sous-marins franais et participe au dispositif de la dissuassion nuclaire permanente.


Ce 27 octobre, 101 parlementaires, dont 82 dput(e)s, 10 snatrices et 9 snateurs ont sign un appel public en vue d'un rfrendum sur labolition des armes nuclaires. Il a t publi notamment par ACDN et Reporterre. Cet appel intervient alors qu New York, la Commission du dsarmement des Nations unies examine une proposition qui devrait tre soumise dans un mois lAssemble gnrale de lONU : une confrence internationale visant tablir un trait dinterdiction et dlimination des armes nuclaires...

"Lhumanit, aujourdhui menace dans sa dignit et son existence, doit disposer dun droit fondamental : le droit la survie, avec pour corollaire le droit des peuples disposer de leur survie.

Ce droit implique labolition des armes nuclaires, armes de destruction massive, de massacre, de crime contre lhumanit. Totalement inoprantes pour juguler le terrorisme, elles lui empruntent le mme mpris pour la vie humaine en le multipliant. Elles menacent danantir des millions de personnes, des populations entires, et lhumanit elle-mme, car une guerre nuclaire rendrait la terre invivable.

Un tel pouvoir danantissement est concentr entre les mains dune dizaine de chefs dtat qui peuvent dcider den user tout moment, sans procs ni appel, et excuter eux-mmes leur sentence dans le quart dheure qui suit leur dcision. Jamais les peuples des tats dots darmes nuclaires nont t consults, pas plus que ceux des tats non dots, alors quils sont tenus de les financer et quelles mettent en jeu leur propre survie aussi bien que celle des autres peuples !

La France, pour sa part, dispose de ces armes depuis 1960. Elle leur a consacr plus de 300 milliards deuros et elle ne cesse de les dvelopper. Ses 300 bombes pourraient faire prs dun milliard de morts.

Cette situation bafoue les droits de lhomme, car une seule bombe atomique, ce sont des centaines de milliers de morts, des femmes, des enfants, des vieillards carboniss en un millime de seconde, et des centaines de milliers dautres mourant au cours des annes suivantes dans des souffrances atroces : nest-ce pas un crime contre lhumanit ? (Alain Peyrefitte Charles de Gaulle, le 4 mai 1962).

Le peuple franais peut ouvrir la voie un monde sans armes nuclaires


Elle est contraire au droit international, qui fait obligation aux tats nuclaires ayant ratifi, comme la France, le trait de non-prolifration (TNP), de poursuivre de bonne foi et de mener terme des ngociations conduisant au dsarmement nuclaire dans tous ses aspects, sous un contrle international strict et efficace (Cour internationale de justice, avis consultatif du 8 juillet 1996).

Contraire la Constitution franaise, qui place les droits de lhomme au-dessus de tout et impose leur respect, ainsi que le respect des traits.

Contraire au bon sens, car il est illogique de dfendre les valeurs rpublicaines, dont la fraternit, en menaant de commettre des crimes contre lhumanit ; illogique de lier les intrts vitaux de la France lemploi darmes fatalement suicidaires contre un pays qui en aurait aussi ; illogique de prtendre garantir sa scurit par ces armes, tout en les interdisant aux autres ; illogique dencourager ainsi leur prolifration, tout en prtendant la combattre ; illogique de vouloir faire des conomies et de gaspiller des milliards dans des engins de mort inutilisables contre dautres tats nuclaires, incapables de dissuader des terroristes, et redoutables entre leurs mains, sils parviennent sen procurer.

Contraire la dmocratie, enfin, car le peuple franais na jamais t consult et lon sait par un rcent sondage que trois Franais sur quatre rpondraient oui la question :

"Voulez-vous que la France ngocie et ratifie avec lensemble des tats concerns un trait dinterdiction et dlimination complte des armes nuclaires, sous un contrle mutuel et international strict et efficace ?"

3 Franais sur 4, galement, veulent tre consults par rfrendum sur cette question et sont prts soutenir une proposition de loi dorigine parlementaire qui lorganiserait.

Ainsi, le peuple franais peut ouvrir la voie un monde sans armes nuclaires. Nous appelons les membres du Parlement lui en offrir loccasion, et lensemble des lecteurs franais apporter en temps voulu, par voie lectronique, leur soutien cette initiative.

Nous dlivrer de lpe de Damocls atomique, ce sera renforcer la fois notre scurit et notre libert, dans le plein respect des droits de lhomme et de la devise rpublicaine : libert, galit, fraternit".


LES 101 PARLEMENTAIRES SIGNATAIRES DE CET APPEL AU 26 OCTOBRE

Laurence ABEILLE (94), Patrick ABATE (S.57)*, Brigitte ALLAIN (24), Sylviane ALAUX (64), Pouria AMIRSHAHI (HhdF9C)**, Isabelle ATTARD (14), Danielle AUROI (63), Pierre AYLAGAS (65), Serge BARDY (49), Huguette BELLO (974), Esther BENBASSA (S.94), Michel BILLOUT (S.77), Marie-Christine BLANDIN (S.59), Michle BONNETON (38), Corinne BOUCHOUX (S.49), Christophe BOUILLON (76), Khera BOUZIANE-LAROUSSI (21), Jean-Pierre BOSINO (S.60), Sylviane BULTEAU (85), Sabine BUIS (07), Jean-Jacques CANDELIER (59), Fanlie CARREY-CONTE (75), Patrice CARVALHO (60), Nathalie CHABANNE (64), Gaby CHARROUX (13), Andr CHASSAIGNE (63), Jean-Michel CLEMENT (86), Laurence COHEN (S.94), Sergio CORONADO (HhdF3C)**, Jean-Jacques COTTEL (62), Pascale CROZON (69), Ccile CUKIERMAN (S.42), Yves DANIEL (44), Marc DOLEZ (59), Ronan DANTEC (S.44), Annie DAVID (S.38), Florence DELAUNAY (40), Michelle DEMESSINE (S.59), Jean DESESSARD (S.75), Evelyne DIDIER (S.54), Fanny DOMBRE COSTE (34), Franoise DUBOIS (72 ), Ccile DUFLOT (75), William DUMAS (30), Jean-Louis DUMONT (55), Marie-Hlne FABRE (11), Martine FAURE (33), Herv FERON (54), Thierry FOUCAUD (S.76), Hugues FOURAGE (85), Jacqueline FRAYSSE (92), Genevive GAILLARD (79), Andr GATTOLIN (S.92), Renaud GAUQUELIN (69), Jean-Patrick GILLE (37), Jol GIRAUD (05), Brigitte GONTHIER-MAURIN (S.92), Linda GOURJADE (81), Jean GRELLIER (79), Edith GUEUGNEAU (71), Chantal GUITTET (29), Chaynesse KHIROUNI (54), Jacques KRABAL (02), Bernadette LACLAIS (73), Conchita LACUEY (33), Franois-Michel LAMBERT (13), Jrme LAMBERT (16), Pierre LAURENT (S.75), Anne-Yvonne LE DAIN (34), Annick LE LOCH (29), Marie-Thrse LE ROY (29), Michel LE SCOUARNEC (S.56), Bernard LESTERLIN (03), Serge LETCHIMY (972), Nol MAMERE (33), Jacqueline MAQUET (62), Marie-Lou MARCEL (12), Jean-Ren MARSAC (35), Vronique MASSONNEAU (86), Klber MESQUIDA (34), Paul MOLAC (56), Philippe NOGUES (56), Dominique ORLIAC (46), Herv PELLOIS (56), Philippe PLISSON (33), Elisabeth POCHON (93), Christophe PREMAT (FhdF2C)**, Christine PRUNAUD (S.22), Catherine QUERE (17), Marie-Line REYNAUD (16), Marcel ROGEMONT (35), Barbara ROMAGNAN (25), Jean-Louis ROUMEGAS (34), Maina SAGE (987), Nicolas SANSU (18), Eva SAS (91), Gabriel SERVILLE (973), Jonas TAHUAITAI (987), Suzanne TALLARD (17), Catherine TROALLIC (76), Ccile UNTERMAIER (71).

* S = snateur ou snatrice
** FhdF = Franais tablis hors de France


Un vote important l'ONU

Selon un article publi par ACDN, ce 27 octobre 2016 a vu trois vnements se drouler successivement Paris, Bruxelles et New York, dirigs tous les trois vers la sortie de lre nuclaire :

Paris

A Paris, 101 dputs et snateurs publient un Appel rfrendum sur la question : Voulez-vous que la France ngocie et ratifie avec lensemble des Etats concerns un trait dinterdiction et dlimination complte des armes nuclaires, sous un contrle mutuel et international strict et efficace ? Il ne sagit pas dune ptition ni dune simple tribune. Lappel quils adressent leurs collgues et tous les lecteurs franais, ces parlementaires lont assum pour leur propre compte en cosignant une proposition de loi rfrendaire. Lorsque cette proposition aura obtenu en tout la signature de 185 dputs et snateurs (1/5 du Parlement), il lui faudra encore recevoir le soutien de 10% (environ 4,5 millions) des lecteurs inscrits, pour que le peuple franais, billonn depuis 70 ans, puisse enfin sexprimer.

Bruxelles

Quelques heures plus tard, Bruxelles, le Parlement europen examine et adopte par 415 voix POUR, 124 CONTRE et 74 abstentions, une rsolution sur le mme sujet. Elle encourage lAssemble gnrale de lONU convoquer en 2017 une confrence charge de ngocier un instrument juridiquement contraignant - un trait dinterdiction des armes nuclaires ; elle invite les Etats membres de lUnion europenne soutenir la convocation dune telle confrence et participer de faon constructive son processus ; elle invite la haute reprsentante de lUE pour les Affaires trangres, Federica Mogherini, simpliquer activement dans le processus de ngociations. Cette crasante majorit na t possible que par une convergence des dputs de gauche, du centre, de droite, par del les clivages habituels. Les parlementaires sont plus proches des lecteurs que ne le sont les gouvernements.

-
Photo ICAN - Vote l'ONU ce 27 octobre 2016


New York

A New York enfin, vers 18h, heure locale (minuit, heure de Paris), la 1e Commission de lAssemble gnrale de lONU, celle du dsarmement, examine une rsolution dpose par 6 pays (Autriche, Brsil, Irlande, Mexique, Nigria, Afrique du Sud) et dj soutenue, au total, par 57 Etats. La salle est comble, cest laffluence des grands jours. 177 pays sont reprsents. Le vote a lieu. L encore, une crasante majorit se dgage en faveur de louverture de ngociations sur un trait dinterdiction : 123 POUR, 38 CONTRE, 16 abstentions. Ici toutefois, ce nest plus un simple vu. Cest une dcision. Elle devra encore tre vote par lAssemble gnrale en sance plnire mais ce vote, programm dbut dcembre, nest gure quune formalit puisque les pays votants seront les mmes que ceux qui viennent de ladopter, ventuellement augments de la quinzaine dEtats membres de lONU absents cette fois-ci, et ce sont tous des pays non nuclaires, la plupart extrieurs au "parapluie nuclaire" amricain .

Voir aussi les compte-rendus sur ICAN France


.
Edit par csv, le 29/10/16 07:35

Commenter l'article 52 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189751

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site