Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 08:10
DESARMEMENTn Article n55.1 n 01/12/16 n 19:15 n Editeur : csv
12 dcembre 2016
Dsarmement nuclaire : la France va-t-elle sopposer
la majorit du monde ?


Dans une chronique publie par bastamag, le 17 novembre 2016, Jean-Marie Collin, membre de ICAN France, fustige le refus de la France de s'associer aux efforts de 123 pays en faveur de l'interdiction complte des armes nuclaires.

-
Photo : essai nuclaire en Polynsie franaise - 1970


Cela fait 71 ans que lhumanit vit avec la capacit de dtruire la plante par la pression dun simple bouton. Fin octobre, grce laction de la socit civile et dtats courageux, lOnu a franchi une tape historique vers la ngociation dun trait dinterdiction complte de larme atomique, vot par 123 tats. Malheureusement, sans le soutien de la France, malgr les engagements de Franois Hollande en faveur de llimination totale des armes nuclaires. Celles-ci sont les dernires armes de destruction massive ne pas tre soumises une interdiction , rappelle Jean-Marie Collin, membre de la Campagne internationale pour abolir les armes nuclaires :


"Les armes nuclaires sont des armes dites de destruction massive. Lhistoire de leur utilisation, au Japon en 1945, mais aussi au fil de plus 2000 essais nuclaires travers le monde, a montr leurs effets dvastateurs immdiats et sur le long terme, tant sur les populations que sur lenvironnement.

Nous savons que mme un conflit nuclaire limit engendrerait des consquences mondiales sur les productions alimentaires et le dveloppement socio-conomique. Cest en rappelant cette vidence que la socit civile, principalement regroupe au sein de la Campagne internationale pour abolir les armes nuclaires (ICAN), est parvenue mobiliser des tats travers le monde. Un grand nombre de pays ont ainsi compris que leur scurit conomique, humanitaire, culturelle tait mise en danger du fait de labsence dactions concrtes et relles par les tats dtenteurs darmes atomiques.

Si le volume des armes nuclaires a bel et bien diminu depuis la fin de la Guerre froide (de 70 000 ogives nuclaires 15 000 en 2016), les puissances nuclaires (tats-Unis, Russie, Royaume Uni, France, Chine, Isral, Inde, Pakistan, Core du Nord) se sont toutes lances dans de vastes programmes de modernisation de leurs arsenaux. titre dexemple, la France a lanc des tudes pour renouveler ses sous-marins nuclaires lanceurs dengins, ses missiles balistiques, et a dbut laugmentation annuelle de son budget dissuasion dans le but darriver un doublement plus de 6 milliards deuros lhorizon 2022.


123 tats en faveur dun trait dinterdiction

Devant cette lenteur et cette mauvaise volont, des tats comme lAutriche, le Mexique, le Costa Rica, la Malaisie, lAfrique du Sud accompagns par ICAN, ont dvelopp une stratgie pour parvenir changer les rgles du jeu. Fini le temps o les dtenteurs darmes atomiques matrisaient seuls le calendrier du dsarmement nuclaire. Dsormais, celui-ci est dict par la majorit des tats et des populations.

Parvenir au dsarmement nuclaire est un processus long et complexe. Toute initiative allant dans ce sens est positive, comme les ngociations bilatrales amricano-russes. Mais lune delle na jamais encore t mise en uvre, celle qui mettrait en place une interdiction globale et complte des armes nuclaires. Interdire, puis liminer. Cest le processus qui a t suivi pour les armes biologiques (interdites par une convention de 1972) et chimiques (convention de 1993). Le futur trait dinterdiction des armes nuclaires est donc ltape indispensable avant leur limination. ce jour, les armes atomiques sont en effet les dernires armes de destruction massive ne pas tre soumises une interdiction.

Pendant prs dune anne entire de dbats pour faire avancer les ngociations multilatrales sur le dsarmement nuclaire lONU, les puissances nuclaires ont pratiqu le jeu de la chaise vide. Malgr tout, les discussions ont abouti le 27 octobre dernier au vote de la rsolution L41. Celle-ci demande que les Nations unies organisent en 2017 une confrence pour ngocier un instrument juridiquement contraignant interdisant les armes nuclaires, en vue de leur limination complte. Cest une premire.

Malgr les pressions exerces lencontre notamment dtats africains (par la France) et dAmrique latine et du Pacifique (par les tats-Unis) pour quils ne votent pas cette rsolution, et en dpit de lutilisation darguments sans fondement (selon lesquels ce trait pourrait remettre en cause le rgime actuel de non-prolifration), le rsultat du vote lONU a t sans appel. Les trois-quarts des tats de la plante (123 exactement) ont vot oui devant un refus de seulement 38 tats (des puissances nuclaires et des tats qui bnficient dune dissuasion largie) et de 16 abstentionnistes, parmi lesquels se trouvent les Pays-Bas. Le premier pas pour linterdiction est donc franchi. Rendez-vous est donn pour mars 2017.


Mais la France sy est oppose

Parmi les tats qui ont vot non, on trouve la France. Dans son discours, le reprsentant franais a affirm que Paris tait pour un monde sans armes nuclaires. Dans les faits, il en est autrement. La France sest farouchement oppose cette rsolution, prtextant quun tel trait serait inefficace et dstabilisateur et quil valait mieux suivre la politique mise en uvre depuis plus de 20 ans Nous en voyons les rsultats puisque la Confrence du dsarmement, organe central de lONU cens travailler sur ce sujet, est en tat de mort crbrale depuis 1996. Par ailleurs, le ministre des Affaires trangres franais est all jusqu faire pression sur les eurodputs franais afin quils votent non une rsolution de soutien au processus de lONU propose au Parlement europen !

Cette posture va lencontre du discours sur la dissuasion que le Franois Hollande a tenu en avril 2015. Celui-ci appelait alors de ses vux la naissance dun contexte stratgique qui permettrait terme llimination totale des armes nuclaires.

La France peut et doit se rattraper. En dcembre prochain, un vote de confirmation de cette rsolution se droulera lAssemble gnrale de lONU. Pour que la France ne vote pas contre cette rsolution en faveur de la paix et de la scurit mondiale et quelle adopte une posture qui corresponde son image de pays de la dfense des liberts et des droits humains, les organisations Initiatives pour le dsarmement nuclaire (IDN) et ICAN France ont lanc une ptition adresse au prsident de la Rpublique.

lheure des commmorations du centenaire de la Premire Guerre mondiale, un conflit marqu par lusage massif de gaz chimiques aujourdhui interdits, il serait des plus choquants que la France vote une deuxime fois contre cette rsolution de lONU qui vise pourtant interdire des armes de destruction massive."






Edit par csv, le 12/12/16 07:08

Commenter l'article 55 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189677

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site