Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 08:29
DESARMEMENTn Article n33.1 n 07:50 n 11/06/15 n Editeur : csv
11 juin 2015
L'armement nuclaire ne garantit pas notre scurit
nationale, c'est mme le contraire


L'article qui suit est paratre dans le prochain numro de la revue "Alternatives non-Violentes". Il s'intitule : "Scurit nationale et dissuasion nuclaire". Il a t rdig par Bernard Quelquejeu, docteur en philosophie, auteur de nombreuses publications en philosophie morale et politique, en particulier sur la non-violence.

Aprs l'chec flagrant des dernires rencontres du TNP, Trait pour le dsarmement Nuclaire, il est temps de touner la page et que les Franais s'approprient eux-mmes la question de leur scurit; Car ajoute l'auteur, "la Dfense nationale est trop essentielle et trop cruciale pour tre abandonne aux seules mains des tats-majors et des lobbies militaro-industriels"
:


-
"Au cours de la neuvime Confrence des tats parties charge dexaminer le Trait sur la non-prolifration des armes nuclaires (TNP) du 27 avril au 22 mai 2015, larchevque Bernadito Auza, le reprsentant du Saint-Sige auprs des Nations Unies, a soulign que la question de la scurit nationale revient souvent dans les discussions portant sur les armes nuclaires : Pourquoi est-ce seulement la scurit de quelques tats qui peut tre assure par un type particulier darmes tandis que dautres tats doivent assurer leur scurit sans elles ? () Nest-il pas urgent de revisiter de manire transparente la dfinition avance par chacun des tats, spcialement par les tats dots de larme nuclaire, de leur scurit nationale ?


1. Nous devons faire ntre cette proposition, aussi imprieuse quurgente.

Pour soutenir efficacement la campagne en faveur dune renonciation unilatrale de la France larme atomique, cest mes yeux lune des meilleures questions poser, imposer devant lopinion publique pour dbusquer les paradoxes et les mensonges de la situation actuelle.

Pourquoi ? Dabord parce que, partisans et artisans de la non-violence, nous sommes des citoyens responsables. Nous savons que tout groupe humain ne peut subsister dans le monde tel quil est sans cultiver un solide esprit de dfense , et sans prendre les moyens requis pour assurer sa scurit et son avenir. Nous le savons peut-tre mieux que tout autre. Je rcuse toute affirmation prtendant que la renonciation nuclaire unilatrale tmoigne dun pacifisme coupable et dun affaiblissement de notre volont de nous dfendre si on nous attaque.

Ensuite parce quune campagne axe sur une renonciation un crime abominable nest en aucun cas, et ne doit pas paratre, comme un geste ngatif. Gandhi, avec dautres, nous a appris quune campagne de non-violence doit toujours tre accompagne dun programme constructif . Revisiter de faon transparente notre politique franaise de scurit, lvaluer prcisment, la juger en fonction de lactualit : voil trois tches qui simposent aujourdhui afin de prendre conscience de lobligation urgente de mettre en oeuvre des moyens de dfense nouveaux.

Enfin parce quil est grand temps que le peuple de France se rapproprie, en ce domaine, les choix dune politique qui lui ont t retirs depuis longtemps. On entend parfois proclamer que la Dfense nationale est trop prcieuse et trop complexe pour tre laisse aux mains irresponsables dune foule ignorante . Nous affirmons au contraire quelle est trop essentielle et trop cruciale pour tre abandonne aux seules mains des tats-majors et des lobbies militaro-industriels. Un vrai dbat public, aliment dinformations suffisantes et permettant des expressions diverses, est loccasion dune telle rappropriation, surtout si lon tient compte que limplication de chacun des citoyens savre de plus en plus indispensable pour assurer la scurit publique et btir la paix sociale. La lutte contre lennemi intrieur, contre le terrorisme, exige aujourdhui la participation de tous.


2. Depuis des dcennies, on nous serine un grossier sophisme : dnonons-le

Les arguments officiels justifiant la doctrine franaise de la dissuasion nuclaire se rduisent, pour lessentiel, affirmer quelle est, aujourdhui encore, videmment indispensable pour assurer la scurit de la France (et de lEurope) dans un monde incertain et plein de prils menaants. Il y aurait, de toute vidence, un lien, ncessaire et immdiat, de dpendance entre dissuasion nuclaire et scurit. Renoncer larme atomique serait baisser la garde.

Cest au coeur de cette argumentation quil nous faut porter la contestation. Car jaffirme quelle est le maillon faible de largumentaire officiel. En fait, il nest plus du tout vrai daffirmer que la dissuasion franaise assure notre scurit et garantit linfluence de la France dans le contexte international. Il suffit dexaminer lengagement prsent des forces militaires franaises. Cet engagement a lieu sur deux plans diffrents : sur plusieurs thtres doprations extrieures (Afrique de lOuest et centrale, Proche et Moyen-Orient), mais aussi, en fonction des menaces terroristes immdiates, sur tout le territoire national presque galit numrique entre dploiement de troupes au loin et en France mme.

Constatons lvidence : ni larmement nuclaire franais, ni mme la menace demploi ne jouent ni ne peuvent videmment jouer quelque rle que ce soit au sein de lengagement des forces franaises. On pourrait faire le mme constat en examinant la place de larmement nuclaire franais au sein des missions conduites depuis une quinzaine dannes par lUnion europenne dans le cadre de la Politique de Scurit et de Dfense Commune (PSDC). O est largument de la dpendance ncessaire et immdiate entre dissuasion nuclaire et scurit de nos forces militaires et de nos populations ?


3. La possession de larme atomique assure et garantit notre scurit ? Cest exactement le contraire !

Loin de demeurer le facteur essentiel de la scurit de la France dans le monde daujourdhui, la possession dun armement nuclaire suffisant pour constituer une dissuasion crdible vis--vis de tout agresseur potentiel, constitue au contraire un puissant facteur dinscurit.

Il suffit, pour sen convaincre, de considrer les risques dmesurs que nous font courir lentretien constant de larmement nuclaire franais, son indispensable renouvellement et les oprations quotidiennes ncessaires une mise en oeuvre ventuelle quasi-immdiate. Cette menace et cette inscurit croissantes ne sauraient tre dissimuls ou attnus au cours du dbat public que nous souhaitons ouvrir.

4. De lanalyse prcdente, il rsulte une obligation morale claire que toute conscience droite devrait discerner.

La dissuasion par la menace du feu nuclaire, telle quelle est institue par la doctrine franaise, nest susceptible de recevoir aucune justification morale. Le dsarmement nuclaire est un impratif moral strict quaucune considration ne saurait luder ni mme attnuer. ceux qui seraient disposs reconnatre lacuit et lurgence de cet impratif moral, mais qui nentendent pas, conformment une thique de responsabilit, sacrifier unilatralement le grave devoir pour une nation de pourvoir sa dfense et sa scurit, soffre alors une issue qui parat offrir le moyen de tenir ensemble ET limpratif du dsarmement ET lobligation dassurer la scurit de la nation : le dsarmement multilatral, rciproque et contrl. Beaucoup de nos hommes politiques, de nos responsables militaires, de nos vques, de nos leaders dopinion se rfugient derrire cette apparente conciliation, croyant ainsi satisfaire lobligation de dsarmer.

Lchec de la dernire Confrence de New-York dexamen du TNP ferme cette issue. Replac dans la suite des prcdentes Confrences et analys en dtail dans son droulement, cet chec signifie qu vues humaines ralistes, un Trait de dsarmement multilatral na aucune chance de voir le jour dans un dlai raisonnable. Loin de raliser une conciliation entre impratifs contradictoires, le choix de continuer prconiser un dsarmement multilatral, en pensant ainsi avoir satisfait ses obligations morales, na plus aucune justification morale. Il est immoral de recommander limpraticable.

Bernard Quelquejeu
Alternatives Non-violentes
juin 2015



Je signe la ptition de soutien la campagne lance par le MAN en faveur du dsarmement nuclaire unilatral de la France



Source photo : FHEDLES
Edit par csv, le 11/06/15 13:19

Commenter l'article 33 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189701

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site