Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
19/01/2019 n 21:02
INTERNATIONALn Article n°321.1 n 16/12/17 n 18:13 n Editeur : csv
16 décembre 2017
Les dessous peu édifiants du commerce de la banane et
ses alternatives


« Hold-up sur la banane » : mais qui a donc la mainmise sur ce fruit banal le plus consommé au monde et le plus apprécié par les enfants ? Nous en savions un peu plus à la sortie du Club jeudi dernier, 30 novembre après la projection –débat « Hold'up sur la banane » de François Cardona organisée par Festisol 12.

Ce collectif ruthénois mobilisé depuis cinq ans sur des questions de solidarité internationale pendant le Festival des Solidarités : Artisans du Monde, le Secours Catholique, la Ligue des Droits de l’Homme, le MAN (Mouvement pour une Alternative non Violente) et le CCFD-Terre Solidaire.

-


Cette année l'association Ressources Humaines Sans Frontières créée en 2006 à Toulouse a rejoint le collectif. Cette ONG se mobilise contre le travail des enfants, le travail forcé et les conditions de travail indignes dans toute la chaîne de sous-traitance.

Nous découvrons au cours du film les conséquences catastrophiques sur le plan social et environnemental de la production de la banane au Costa Rica.

Pesticides, problèmes de santé des travailleurs, conditions de travail indignes et salaires dérisoires. La multinationale Del Monte est toute puissante. La concurrence est telle entre les acteurs que c’est le marketing qui fait la différence. Banane antillaise bleu-blanc-rouge, banane snack Del Monte en emballage individuel qui ne murit pas ..

Par Skype, Alistair Smith fondateur de l'ONG Banana Link a répondu aux questions des participants. Expert très engagé depuis 20 ans, il a participé au sein de la FAO à la création du Forum Mondial de la Banane. Il parle de l’initiative internationale qui a permis de relier les petits producteurs, les travailleurs des plantations et les consommateurs des pays du Nord, et de faire naître la banane équitable . Il pointe du doigt la grande distribution qui se taille la part du lion : environ 50 % du prix de la banane lui revient.

Une question taraude les spectateurs : quelle action à mener en tant que consommateur ? Le boycott des bananes est-il une solution ?

Pas vraiment : il risque de pénaliser les ouvriers les plus exposés (grévistes par exemple) qui seront les premiers renvoyés en cas de baisse de la demande.

Acheter bio et équitable : Il vaut mieux consommer en effet la banane de la République Dominicaine produite dans de meilleures conditions environnementales. Exploitations plus petites, moins de monoculture. Rien n’est parfait encore car ce sont les travailleurs haïtiens moins biens payés qui travaillent dans ces exploitations.

Mais les choses évoluent : en Grande Bretagne 30 % des bananes vendues sont bio et 50% en Suisse. En France le chiffre de 10 % est atteint.

Alistair rappelle que les supermarchés sont très sensibles à leur image de marque : n’hésitons pas en tant que consommateurs à leur demander des comptes et à les interpeller sur la provenance des produits qu’ils nous vendent.


Aziz Ahammout de Ressources Humaines Sans Frontières rappelle les avancées de la législation en France avec la loi sur le devoir de vigilance : A l’origine l’objectif de cette proposition était d’instaurer une obligation de vigilance des sociétés –mères et des entreprises donneuses d’ordre à l’égard de leurs filiales, sous-traitants et fournisseurs. Malheureusement le passage au Sénat du projet de loi a eu raison de son aspect contraignant.
Actuellement 600 organisations de la société civile dont le CCFD œuvrent par leurs actions de plaidoyer à mettre fin à l’impunité des multinationales en demandant la création d’ « un instrument international, juridiquement contraignant » obligeant les multinationales à agir de manière responsable et à assumer les conséquences de leurs actions.

En fin de soirée le collectif ruthénois a présenté son enquête sur les prix des bananes et sur leur origine dans les différents lieux de vente du Grand Rodez. Notre enquête a confirmé ce que nous avions appris dans le film et nous incite à avoir toujours plus de curiosité et de vigilance par rapport à nos achats : bio et équitable .

Pour en savoir plus vous pouvez lire :

-
La saga de la banane - Vers des filières durables et équitables Alistair Smith






Edité par csv, le 16/12/17 à 18:28

Commenter l'article 321 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1440 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 29941

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site