Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
19/01/2019 n 20:21
INTERNATIONALn Article n341.1 n 30/09/18 n 16:25 n Editeur : csv
octobre 2018
Construire une paix durable aprs un conflit arm : le
processus Dsarmement Dmobilisation Rintgration


Le processus de DDR (Dsarmement Dmobilisation Rintgration) fait dsormais partie intgrante des efforts de consolidation de la paix aprs un conflit et a occup une large place dans les mandats confis aux oprations de maintien de la paix de l'ONU au cours des 20 dernires annes.

-
Avril 2017 - Saint-Pe-sur-Nivelle, la police et les quipes de dmineurs en pleine identification de l'arsenal de l'une des huit caches livres par ETA. (Europe 1/AFP)


Ci-dessous une prsentation du processus DDR et un article sur ce thme, conclusion d'un colloque sur ce thme au pays basque en avril 2018 par Vronique Dudouet, chercheuse la Berghof Foundation, a la lumire des expriences en Colombie, en Irlande du Nord, aux Philippines et en Rpublique Dmocratique du Congo

le processus DDR

Les activits de DDR constituent un volet capital aussi bien pour la stabilisation immdiate d'un pays que pour son dveloppement plus long terme.

Ces activits sont intgres l'ensemble du processus de rconciliation, depuis louverture des ngociations de paix jusqu' la consolidation de cette dernire, une fois acheves les oprations de terrain, comme ce fut le cas au Timor-Leste.

- Le dsarmement consiste rassembler, enregistrer, contrler et liminer les armes de petit calibre, les munitions, explosifs, les armes lgres et lourdes dtenues par les combattants, mais souvent aussi par la population civile.

- La dmobilisation consiste librer officiellement, de faon contrle, les membres des forces et des groupes arms. Ce processus comporte notamment une phase de rinsertion pendant laquelle une assistance de courte dure est fournie aux anciens combattants.

- La rintgration est le processus consistant restituer aux anciens combattants leur statut de civil et les aider obtenir un emploi et des revenus rguliers. Il s'agit d'un processus politique, social et conomique de dure indtermine qui se droule essentiellement au sein des communauts, au niveau local.

L'objectif de cette dmarche de DDR est de contribuer la scurit et la stabilit dans un contexte d'aprs-guerre, de sorte que puissent commencer la reconstruction et le dveloppement.

Cette approche aide crer un climat plus propice aux progrs politiques et la paix en gnral.

Elle s'attaque aux problmes de scurit qui se posent invitablement lorsque les anciens combattants essaient de s'adapter une vie normale, pendant l'importante et dlicate priode de transition, entre la fin d'un conflit et l'instauration d'une paix durable.

Le processus de DDR encourage les anciens combattants devenir des participants actifs au processus de paix en :

- rcuprant les armes se trouvant aux mains des combattants ;

- retirant les combattants des structures militaires ;

- intgrant les combattants la socit sur les plans social et conomique.


Conclusions du Hitzorduak du 11 avril 2018 Saint Sbastien
Vronique Dudouet. Berghof Foundation


-

"Cette rencontre a port de nombreux clairages sur lapplication des principes du Dsarmement, de la Dmobilisation et de la Rintgration des groupes arms aprs un conflit, a la lumire des expriences en Colombie, en Irlande du Nord, aux Philippines et en Rpublique Dmocratique du Congo.

Ces nombreuses expriences dmontrent que chaque conflit est unique et par consquent chaque sortie de conflit doit suivre son propre chemin, en fonction de lhistoire particulire de ce pays, la nature des revendications politiques et socitales, les souffrances gnres par la violence, et la volont des belligrants de transformer les sources du conflit pour offrir de nouvelles perspectives vers la paix, la justice, la dmocratie, et la rconciliation.

Cependant, tout en reconnaissant les particularits propres chaque conflit, les normes et pratiques internationales sur le DDR peuvent offrir des pistes pour promouvoir une approche locale contextualise du DDR tout en respectant ses principes cls, et ainsi promouvoir la reconnaissance et lappui de ces processus par les institutions locales, nationales, et internationales.

Le DDR reprsente une phase fondamentale des processus de rsolution des conflits arms, habituellement coordonn par un processus de sortie ngocie des hostilits et un accord de paix entre belligrants ; et la dernire dcennie a t marque par la standardisation et la professionnalisation des mcanismes et processus de DDR par les instances internationales dappui aux processus de paix (notamment lONU), tout en respectant la spcificit propre chaque contexte.

Dailleurs les normes internationales de lONU (IDDRS) ont dvelopp de nouvelles directives pour faire face aux dfis mergents, y compris le DDR en dehors des cadres de processus de paix ngocies.

---

Comme lont soulign tous les intervenants, le DDR reprsente un processus complexe, avec des dimensions politiques, militaires, scuritaires, humanitaires et socio-conomiques. Dans son sens strict, le DDR reprsente une srie de mcanismes destines a rsoudre les consquences immdiates du conflit en dsarmant les belligrants, en rduisant les effectifs des forces armes et en dmantelant les structures militantes irrgulires, et finalement en offrant aux combattants dmobiliss un appui transitionnel pour permettre leur rintgration au sein de la socit.

Mais le DDR sinscrit aussi dans un processus plus large de rsolution du conflit. Il reprsente une tape primordiale et ncessaire de la construction dune paix durable aprs un conflit arm, de sorte que la rconciliation puisse avoir lieu. En effet, le DDR symbolise et concrtise la manifestation de la volont des belligrants de transformer le conflit et de renoncer indfiniment lusage de la violence des fins politiques, pour recourir uniquement des moyens pacifique et dmocratiques pour dfendre et promouvoir leurs idaux. Le DDR doit donc sinscrire dans une optique de rsolution du conflit dans son ensemble, et non comme une mesure isole.

Concrtement, au Pays Basque, le dsarmement et la dmantlement de lETA doit servir permettre une avance du dialogue constructif et inclusif sur les questions humanitaires, juridiques et sociales relatives aux prisonniers et rfugis ainsi quaux victimes du conflit et a lensemble des couches sociales et politiques affectes par le conflit.
---

Lexprience basque du dsarmement lan dernier a bien dmontr quil est possible de mettre en uvre un processus unique caractris par son unilatralit (en labsence de dialogue avec lEtat espagnol) et son inclusivit (au vu du rle porteur de la socit civile) - tout en respectant les principes et fondements cls dun dsarmement dans les rgles, selon les standards internationaux. En effet, ce dsarmement a eu lieu de manire coordonn, transparent, dfinitif et complet, vrifi par des observateurs neutres, tout en assurant la scurit des acteurs concerns, et lappropriation du processus par la socit basque et les pouvoirs politiques locaux.

Lachvement un quivoque de la premire tape du DDR doit rendre possible lavance vers les 2 autres tapes : d1 part la dmobilisation, cest--dire le dmantlement des organisations clandestines (en loccurrence lETA), et dautre part la rintgration de leurs membres au sein de la socit ce quon appelle habituellement les combattants (ici il sagit essentiellement des militants tels que les prisonniers, rfugies ou dports), pour quils puissent reprendre une vie civile, rintgrer le march du travail, et participer aux travaux communautaires de rconciliation, de dveloppement, ou la vie politique.

Comme il la t vu en Colombie, lAccord de paix de la Havane a permis le dsarmement et la dmobilisation des FARC, tandis qu une mission de lONU a t mise en place pour accompagner et appuyer la rintgration socio-conomique de ses vtrans au sein de la socit colombienne. Dans le mme temps, la formation du nouveau parti des FARC leur a permis de continuer a dfendre les idaux de lancienne gurilla par laction politique institutionnelle et la participation aux instances dmocratiques du pays.

Au Pays Basque, en labsence daccord de paix avec lEtat espagnol, il ny a pas de mcanisme institutionnel en place pour accompagner la dmobilisation de lETA et la rintgration de ses militants. Cependant, si les principes gnraux du DDR ont bien t respects pour ltape du dsarmement, il peut trs bien en tre de mme pour les 2 autres tapes.

Quelle que soit la forme que prendra la dmobilisation, il sera primordial de respecter les principes gnraux tels qunoncs par les standards internationales pour tout processus de dmantlement des structures irrgulires et de dmobilisation de leurs membres, quel que soit le contexte.

Ainsi, tous les textes sur le DDR affirment que la dmobilisation doit tre un processus volontaire il ne pourrait y avoir de DDR forc, et les belligrants eux-mmes jouent un rle fondamental dans sa mise en uvre. Dautre part, la dmobilisation doit tre effectue de manire inclusive, en prenant en compte les attentes, les besoins et les priorits de tous les acteurs concerns, non seulement les militants (prisonniers, refugies, clandestins) mais aussi leurs familles et leurs proches. Tous les acteurs qui ont pris part un conflit de manire directe ou indirecte doivent tre concerns par un tel processus. Le terme de combattant doit donc tre compris au sens large, et un regard particulier doit tre porte sur le rle et les contributions des femmes et des jeunes comme protagonistes a part entire.

Un autre principe qui a t mis en avant dans le dsarmement au Pays Basque, et qui reste primordial pour la dmobilisation, est celui de la vrification des indications tangibles doivent tre fournies quant la dcision unquivoque et irrversible de dmanteler les structures armes irrgulires (tel que la vrifi la Commission de Suivi Internationale en Irlande du Nord dans le cas de lIRA et autres organisations paramilitaires). Un complment la vrification et aux garanties de non-retour est la ncessit dinformer le public sur les procdures et les rsultats escompts ou effectifs, pour viter les malentendus, les incomprhensions ou la contre-propagande qui pourraient nuire la reconnaissance par tous les acteurs de part et dautres du conflit de la lgitimit du processus.

---

Enfin il est primordial de ne pas concevoir le DDR comme la fin dun processus, encore moins comme une dfaite, mais comme un vecteur de transformation afin que les protagonistes du conflit puissent participer pro-activement la construction dune paix durable : par laction politique, lengagement civique et communautaire, ou les initiatives de rconciliation et vivre-ensemble. Les anciens militants doivent tre considres comme des partenaires de la construction de la paix. Du fait des motivations politiques et sociales sous-jacente leur participation active au conflit, leur inclusion dans les processus de construction de la paix facilite les chances dune transformation vritable du conflit. Jaimerais mme ajouter : C'est prcisment cause de leur pass violent que les anciens prisonniers et ex-combattants sont idalement placs pour fournir une telle contribution active la sortie du conflit et au traitement de ses consquences. Leur participation aux initiatives de traitement du passe et de dialogue avec les victimes du conflit est une garantie forte davance vers le vivre ensemble dans une socit pacifie et rconcilie avec les souffrances passes.

En conclusion, le message principal de cette journe dinformation et de dbat est le suivant : le dsarmement, la dmobilisation et la rintgration reprsentent des lments essentiels des processus de paix qui permettent davancer vers une paix durable, porte par toutes les composantes de la socit, y compris les protagonistes du conflit. Certes, les modalits techniques du DDR telles que la dmobilisation ne sappliquent pas forcment a tous les cas, et ne sont pas adapts la spcificit des organisations clandestines telle que lETA ; mais ce qui compte cest lapplication des principes gnraux qui lgitiment un tel processus, de la mme manire quil la t mis en uvre lan dernier par le dsarmement au pays basque. Le dmantlement de lETA peut se faire de manire unilatrale par ses instances dirigeantes, mais il doit tre garant dune dcision inclusive par lensemble de ses membres, et des garanties claires, crdibles et vrifiables du caractre dfinitif de cette dcision doivent tre fournis la socit basque et en particulier aux victimes du conflit. Cette tape permettra alors la participation de toutes les forces sociales et politiques la dernire tape du DDR (la rintgration). Une dmobilisation unquivoque favorisera aussi la reconnaissance par les institutions locales et nationales de la crdibilit dune telle dmarche, pour permettre de passer de lunilatralit vers un processus dialogu, non seulement avec les institutions basque mais aussi avec le gouvernement espagnol, afin de dnouer les neufs qui freinent une rsolution inclusive du conflit basque."


Edit par csv, le 11/10/18 07:31

Commenter l'article 341 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les rseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne Rodez 18 h





Se former la rgulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Tlcharger la plaquette de prsentation des IFMAN



-

Ce site a t dvelopp et est hberg par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1440 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 29667

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site