Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
21/03/2019 n 13:28
INTERNATIONALn Article n°112.1 n 20:34 n 21/04/11 n Editeur : csv
22 avril 2011 - Palestine
Récit de voyage de quatre jeunes Ruthénois en Palestine


Quatre jeunes compagnons de la région de Rodez présentent le récit filmé de leur voyage en Palestine (Cisjordanie) lors de l'été 2009. Leur voyage a donné lieu à la réalisation d'un film pour témoigner de ce qu'ils avaient vu et compris : "Ya tair ya tayer".

Il est aujourd'hui disponible ainsi qu'une bande annonce de 2 mn. Le film peut se lire et/ou télécharger sur un site créé à cette occasion. Site et films sont proposés en français, en anglais et en esperanto.

-


On y trouve des témoignages variés de Palestiniens et de diverses personnes rencontrées lors du voyage sur l'absence de liberté et d'autonomie économique, sur la colonisation, le manque de perspectives d'avenir... et des images de la manifestation non-violente heddomadaire de Bilin. Un regard au delà des clichés colportés par certains médias...


Bande annonce :

Ya tair ya tayer - trailer (fr) from Ya tair ya tayer on Vimeo.



Voir le film complet


Résumé :

"Ce film est un témoignage de notre voyage en Palestine en août 2009. Sur place, nous avons pu découvrir une réalité du conflit israélo-palestinien bien différente des préjugés créés par les médias. Tout en regardant les faits sans a priori, nous présentons, à travers ce documentaire, notre cheminement et nos découvertes au cœur de la culture palestinienne. Nous espérons vous transmettre l'envie de découvrir ce peuple si accueillant et cette terre chargée d'histoire."

-


Que signifie ce titre ?

Ya tair ya tayer signifie quelque chose comme "Toi l'oiseau qui vole". C'est le titre d'une chanson de Maher Halabi, chanteur palestinien, qui raconte l'histoire d'un oiseau volant de ville en ville, hommage à la Palestine. Dans le film, c'est la musique de la Dabka, la danse.


Le projet :

"Maintes et maintes fois filmé, analysé, décortiqué par des experts du Moyen-Orient, des journalistes, ou encore des cinéastes, le conflit entre palestiniens et israéliens a toujours tenu une grande place dans les préoccupations occidentales depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948. Depuis plus de 60 ans, deux populations s’affrontent sans qu’aucune issue ne paraisse se profiler. Loin d’analyser l’Histoire, de décrire la situation d’un groupe de personnes bien ciblé ou donner raison aux uns ou aux autres, notre intention est avant tout de laisser au spectateur le loisir d’apprécier les ambiances, les rencontres et les expériences vécues pendant 5 semaines.

Beaucoup de questions se sont posées au fur et mesure de l’avancée du projet. Tout d’abord parce que le film ne faisait pas partie de l’idée initiale. Nous souhaitions simplement partir pour découvrir par nous-même et pour nous-même un sujet ultra-médiatisé. Mais très vite, la nécessité de témoigner de cette démarche s’est imposée, car nous pensons que cette vision alternative peut permettre - que l'on ait un avis ou non sur la question – de mettre des visages, des voix, des paysages plus chaleureux que ceux régulièrement montrés dans les médias à grande écoute.

Pour que le film représente au mieux notre voyage, il doit être porté par celui-ci. Impossible alors de déterminer une « stratégie » à l’avance, ni de suivre une ligne directrice, d’équilibrer le temps et « l’étiquette » des personnes interviewées. Cela impliquerait que nous sachions à quoi nous nous attendons. Or, nous cherchons précisément à bannir les idées préconçues que nous avons sur le conflit, d’après les informations et désinformations que nous avons ingurgitées (ce qui ne signifie pas les bannir de nos réflexions a posteriori). Le film devra donc être construit comme un véritable carnet de voyage. Le peu de contraintes que nous nous fixons en fera sa force et son authenticité."

Voir le site de Ya tair ya tayer


Edité par csv, le 23/04/11 à 15:48

Commenter l'article 112 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 133740

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site