Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
25/03/2019 n 16:29
LU POUR VOUSn Article n°7.1 n 17/05/08 n 20:34 n Editeur : csv
Philippe Meirieu
Violence scolaire : penser ce qui s'est passé

Par Philippe Meirieu

-

La parole ne permet pas d’empêcher tous les coups, mais une chose est sûre : quand il n’y a pas de parole, seuls les coups portent.


« Ce phénomène doit être pris au sérieux. Il peut s’agir d’un engrenage de victimisation et de brutalisation : l’ironie tourne mal, dégénère en insultes et en coups. Parfois la victime ne veut pas ou ne sait pas réagir… et c’est parce qu’elle ne réagit pas qu’elle est désignée comme « souffre-douleur ».

Ainsi, certains élèves sont-ils mis devant un dilemme particulièrement tragique : entrer dans la violence du face-à-face, et souvent du corps-à-corps, avec une surenchère qui peut aller jusqu’à l’affrontement entre bandes rivales… ou bien se replier sur eux-mêmes et devenir encore plus persécutés

Les causes de ce phénomène sont complexes, et relèvent, pour l’essentiel, de l’environnement social : nous vivons dans un monde où la pression à la conformité est terrible et où il devient de plus en plus difficile de ne pas appartenir à un clan qui partage nos goûts et nos croyances, qui nous garantit contre la solitude en nous imposant la soumission.

Entre les clans, les tensions sont inévitables. L’ordre social lui-même redevient une sorte d’équilibre entre eux. Les institutions comme l’école sont de plus en plus soumises à une surchauffe : il faut « s’imposer » car rien d’autre, et en particulier aucun vrai projet collectif ne s’impose.

On doit donc prendre la mesure du phénomène et travailler de manière préventive : avec une véritable « pédagogie du projet » où chacun et chacune peut trouver une place autrement que dans l’agression. Ou avec des « conseils d’élèves » encadrés fermement par des adultes, qui permettent de chercher des solutions aux conflits sans « passer à l’acte ». Certes toute cela n’aura rien de miraculeux mais c’est absolument essentiel.

Quand l’agression a eu lieu, on ne peut se contenter d’exclure : les jeunes doivent penser ce qui s’est passé. Il faut qu’ils puissent verbaliser ce qu’ils ressentent, avec une aide extérieure si possible. Mais il faut aussi que les élèves concernés puissent en parler ensemble. Ce n’est possible qu’avec un ou des médiateurs : dans certains établissements, des élèves sont formés pour cela( parfois parmi d’anciens enfants engagés dans des situations de violence) ; dans d’autres, il existe des groups de parole réguliers ou pour faire face à des situations de crise…

Partout on devrait mettre en place une cellule d’écoute où élèves, parents et professeurs puissent trouver une interposition discrète en cas de besoin.

La parole ne permet pas d’empêcher tous les coups, mais une chose est sûre : quand il n’y a pas de parole, seuls les coups portent. »

Philippe Meirieu
Chronique « J’écris à Philippe Meirieu » - La Vie – 7 au 14 mai 2008

Télécharger le document sous pdf

Lire les autres textes
Edité par csv, le 26/07/08 à 16:04

Commenter l'article 7 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron





Sommaire de la rubrique :

"Le MAN Aveyron a lu pour vous" (depuis 2013)

"Le MAN Aveyron a lu pour vous" (2008 à 2012)

Des adhérents vous proposent des textes...






Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN (2.14 MB)



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 139749

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site