Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
18/04/2019 n 18:31
LU POUR VOUSn Article n°104.1 n 07/01/16 n 06:51 n Editeur : csv
Jean-François Bernardini - janvier 2016
La non-violence


Le thème de la non-violence était au programme de la dernière émission de l'année "Terre à terre" de Ruth Stégassy. Son invité était Jean-François Bernardini, chanteur et poète, président de la Fondation de Corse Umani qui put longuement développer ce thème et faire mieux connaître cette inconnue, "entachée de préjugés" qui est tout sauf "un truc de bisounours".

Un an après les attentats de Charlie Hebdo et de l'hypermarché casher, quelle meilleure antidote à la violence qui s'est ce jour-là exprimée ?

Une émission qui permettra de mieux faire connaître la non-violence et en quoi on peut trouver là le terreau des réponses aux violences de notre temps. Jean-François revient aussi sur la Corse, sur les événements autour du barrage de Sivens et sur les attentats du 13 novembre. Il évoque également le "travail d'ensemencement incroyable du MAN et des IFMAN" :




Quelques extraits :

"La non-violence est encore largement en France une inconnue. On l'a réduit à un truc de bisounours, de lâcheté, de tendre l'autre joue... C'est tout autre chose !

Elle est le refus de la lâcheté, de la résignation, de la passivité. Face à l'injustice, l'attitude la plus répandue est le refus d'agir. Mais quand je fais le choix de l'indignation et de l'action, j'ai le choix entre la violence et la non-violence.

L'homme d'aujourd'hui n'est pas éduqué pour le conflit et pense que la seule réponse, c'est la violence. Alors que le conflit fait partie de la vie. Comment le gère-t-on ? Comment transforme-t-on la colère en conflit et le gère-t-on de manière citoyenne et responsable ?

Au lieu de ça, on diabolise et on stigmatise celui qui porte le conflit, le lanceur d'alerte...

La Corse a souvent préféré la violence à la lâcheté. Mais quand tu utilises la violence, tu t'abimes. On ne parle plus que d'elle. Elle prend toute la place. On ne parle plus des raisons du conflit.

Comme le dit Txetx Etcheverry, "il y a une capacité de la violence à faire perdre les causes les plus nobles".

La non-violence nous met debout et ensemble et c'est toujours le moyen le plus efficace de renverser l'injustice. Les violence sont plurielles, en commençant pas les violences structurelles. la violence est organisée, elle est télégénique, elle est prestigieuse... mais elle fait illusion.

La non-violence, elle, s'apprend. Elle aussi s'organise, elle met en réseaux internationaux alors que la violence enferme. La non-violence est une boussole qui ne trahit pas. Elle s'appuie sur la volonté de rester debout.

-
Photo : Midi-Libre


Pourquoi refuser d'utiliser la violence ? La posture des gens qui défendent des causes justes et des questions fondamentales, c'est à dire la vérité, c'est de venir les mains nues et ensemble. Ce n'est pas toujours le cas (Sivens). La Police va utiliser nos failles et la violence crée la peur de l'autre... Dans un contexte de lutte, la moindre brèche va être utilisée par l'adversaire.

Il faut bien distinguer manifestations sans violence (et c'est le plus souvent le cas) et manifestation non-violente. La Non-violence impose de la formation. C'est par exemple ce que fait Greenpeace lors d'actions spectaculaires. Le choix d'adopter la violence peut changer des "justes" en "terroristes". sachons-nous former pour ne pas être manipulables ou utilisables.

Après la mort de Rémy Fraysse, à Sivens, il y a eu une coupure entre les manifestants : c'est en effet un des effets pervers que l'apparition de la violence dans un conflit juste. Dès que la violence apparaît, il ne reste plus que ceux qui ont envie d'en découdre... Une vie est trop précieuse pour être détruite par un combat juste. Une lecture non-violente, par quelqu'un d'expérimenté dans ce type d'analyse, serait nécessaire aujourd'hui. La violence sépare, isole, dissémine : c'est ce qui s'est passé en Corse.

Comment rester en vie face à la violence autour de nous ? Il faut saluer tout le travail fait par des personnes comme Jean-Marie Muller, par le MAN et les IFMAN qui font un travail de formation , d'ensemencement incroyable ! il serait temps qu'on institutionnalise cet enseignement de la non-violence. Il faut surtout agir avant les armes. Essayons d'allumer des lumières face à la peur !

Face à tout ce qui s'abat sur la planète, que peut-on faire ? Il n'y a pas de plus grandes réponses, de plus grandes insolences que de répondre pas des petits pas qui marchent et qui sont contagieux. Face à la violence planétaire, la non-violence nous réunit les uns les autres.

Face aux récents attentats : Il s'agit de n'être ni naïf, ni "l'utopiste de service" (au sens de celui qui croit que le monde peut continuer comme cela). Il faut trouver des raisons de plus de lutter. La vraie attitude, c'est de résister ne rien excuser mais tenter de comprendre. Si on ne cherche pas à comprendre, on entretient le mal. Quand on comprend, on est plus fort. Le Bataclan, c'est sans doute l'ultime scène de beaucoup d'échecs et d'une longue tragédie.

La non-violence commence par une question toute simple : d'où vient ta souffrance ? Pourquoi toute cette folie ? D'où vient cette motivation à tuer aussi sauvagement ?

Au final, les armes sont un mensonge. On ne peut vaincre durablement avec le armes. Pour vaincre, il faudra construire la Justice. On se rend bien compte qu'on ne peut plus protéger un peuple par les armes".

Edité par csv, le 07/01/16 à 17:53

Commenter l'article 104 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron





Sommaire de la rubrique :

"Le MAN Aveyron a lu pour vous" (depuis 2013)

"Le MAN Aveyron a lu pour vous" (2008 à 2012)

Des adhérents vous proposent des textes...






Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN (2.14 MB)



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 178546

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site