Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
25/03/2019 n 15:37
RELATIONNELn Article n117.1 n 23/02/18 n 06:58 n Editeur : csv
23 fvrier 2018
Catherine Gueguen : quapportent les neurosciences
l'ducation ?


"L'empathie est ncessaire pour apprendre"

Dans la Croix du 11 janvier 2018, Catherine Gueguen, pditre l'Institut hospitalier est l'auteure de Heureux d'apprendre l'cole. Comment les neurosciences affectives et sociales peuvent changer l'ducation . Elle montre ici l'apport des neurosciences pour comprendre le rle de l'empathie ( ne pas confondre avec le laxisme !) dans l'enseignement et la ncessit d'une formation spcifiques des enseignants dans ce domaine.


-


"Je suis spcialiste en neurosciences affectives et sociales, une jeune discipline qui tudie les mcanismes crbraux lors des relations sociales. Les neurosciences montrent que l'empathie est essentielle pour apprendre. C'tait une intuition pour beaucoup, la science est venue la confirmer.

Les tudes montrent que, grce une approche empathique de l'apprentissage, les lves progressent non seulement sur le pian intellectuel, en lecture, en mathmatiques, mais aussi sur le plan personnel, dans leurs relations avec leurs parents. Dans une analyse de 2015, Rianne Kok, professeure de psychologie l'universit de Leyde, aux Pays-Bas, a dmontr que la substance grise - le corps cellulaire des neurones et les synapses - tait plus importante chez les enfants ayant eu des parents empathiques durant la petite enfance.

Ces mmes tudes prouvent que les lves faisant l'objet d'humiliations, de rflexions comme tu es nul , tu n'y arriveras pas ne parviennent pas se dvelopper convenablement. L'empathie entrane un cercle vertueux : plus l'lve reoit d'empathie, mieux il apprend, plus il est panoui, et plus il dveloppe son tour de l'empathie. Et ce, quel que soit son milieu social d'origine.

En France, les enseignants n'ont aucune formation sur les rapports motionnels qu'ils devraient entretenir avec les lves : grer un conflit, rassurer, encourager. Depuis 2015, on leur demande simplement d'tre bienveillants. Pourtant, la relation enseignant-lve est le facteur le plus dterminant dans la russite scolaire. C'est notamment vrai chez les adolescents. Leur cerveau, en pleine mutation, est trs vulnrable, mallable. Il faut donc tre d'autant plus bienveillant. Attention, je ne prconise pas le laxisme, au contraire. Le professeur doit toujours poser un cadre.

Je plaide pour l'entre de la communication non-violente au sein de l'cole. Cette forme de relation nous apprend grer nos motions, nous entendre avec les autres, comprendre leurs besoins et leurs attentes. Cela parat simple, mais a ne l'est pas. II existe des formations qui enseignent ce type de communication travers des jeux de rles, des lectures, etc. Elles permettent aux enseignants qui y participent de, par exemple, se prmunir contre le burn-out ou le mal-tre psychologique qui touchent 30 % d'entre eux. J'en ai rencontr qui se sont dits transforms aprs cette formation.

Source : La Croix - 11 janvier 2018
propos recueillis par Thomas Porcheron
Cit par le MAN Lyon
Edit par csv, le 23/02/18 17:40

Commenter l'article 117 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >



Rejoignez le MAN Aveyron sur les rseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron








Se former la rgulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Programme des stages individuels proposs par l'IFMAN sud-ouest





"Une exprience en Aveyron l'coute des enfants"

-


Tlcharger le document (3 Mo)




-

Ce site a t dvelopp et est hberg par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 139660

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site