Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 08:34
RELATIONNELn Article n°110.1 n 08/01/17 n 11:23 n Editeur : csv
8 janvier 2017
Décès de Guy Corneau


Le psychanalyste et conférencier Guy Corneau est mort le 5 janvier 2017 à 65 ans. Rétabli d'un cancer il y a dix ans, il était venu témoigner comment il avait accueilli sa maladie et traversé cette épreuve, à Marcillac, le 7 octobre 2014, invité par l'IFMAN sud-ouest, pour une conférence intitulée "Revivre".

Il était l'auteur de nombreux livres dont "Père manquant, fils manqué" (1989), Victime des autres, bourreau de soi-même (2003), Le Meilleur de soi (2006), Revivre ! (2011).


-
Guy Corneau à Marcillac-Vallon (12) - octobre 2014


Parmi de nombreux témoignages, ci-dessous un extrait de celui d'Augustin de Livois, président de l'IPSN (Institut pour la Protection de la santé naturelle) :

"Une lumière s'éteint

Célèbre psychanalyste québécois, auteur et conférencier à succès, Guy nous avait fait l’honneur de venir à notre grand Congrès pour une conférence qui s’intitulait « Revivre » du nom de l’un de ses ouvrages, écrit en 2007, à l’époque où il luttait contre un cancer, dont il s’était entièrement remis.

Cette fois, malheureusement, la volonté de Guy, sa joie de vivre et son talent n’auront pas suffi.

Sur la scène médiatique, Guy était connu pour ses livres, pour ses interventions régulières à la télévision québécoise et ses conférences nombreuses et vivantes.

Il aimait le lien avec le public. C’était un homme de contact à la sensibilité rare et originale.

Il s’est fait connaître à la fin des années 80 pour ses travaux sur la paternité et son travail pour les hommes.

Favorable à l’éclosion d’une virilité sensible adaptée aux défis du monde d’aujourd’hui, il a accompagné et aidé de nombreux hommes en créant des groupes de paroles pour hommes. Il a ainsi contribué à les aider à formuler leurs difficultés et exprimer leurs émotions dans le but de mieux pouvoir y répondre.

Car Guy était un homme libre et généreux et en l’écoutant, en échangeant avec lui, on avait envie de le devenir également. Tel était son charisme et sa force d'entraînement.

A travers différents livres, notamment « Père absent, fils manqué », Guy a souvent expliqué que l’un des grands dilemmes de sa vie aura été le conflit avec son père sur la voie professionnelle à suivre.

Guy voulait faire du théâtre. Son père voulait qu’il fût professeur à l’université.

Issu d’un milieu simple, le père de Guy n’avait pas pu aller à l’université. Que son fils puisse refuser d’y aller, d’épouser une carrière universitaire alors qu’il en avait les moyens intellectuels et financiers, lui paraissait incompréhensible.

Dans Revivre, Guy raconte que son père lui a dit : « Nous n’avons pas fait autant de sacrifices pour te voir devenir artiste, mon garçon. Nous voulons le meilleur pour toi et, de toute évidence, tu as l’intelligence nécessaire pour continuer tes études ».

Guy a opté pour un compromis original : il n’est pas devenu comédien, mais psy !...

Il aura, in fine, suivi un parcours universitaire très riche avec un premier cycle en communication, un deuxième en science de l’éducation et un doctorat au sein de l’Institut C. G. Jung de Zurich.

A cette époque (1977), il est persuadé qu’il doit exercer en tant que psy pour pouvoir vivre, tandis qu’il prévoit d’exercer sa vocation de comédien en parallèle.

Mais finalement la passion de la compréhension du psychisme humain l’emporte !

Et parce que la vie est faite de mystères et qu’elle nous rattrape toujours, Guy est aussi devenu conférencier international de grand talent. Sa vocation de monter sur les planches s’est bien réalisée, non pas en tant que comédien mais en tant que conférencier.

Et pour son père avec qui il s’était réconcilié, c’était un peu comme s’il était devenu professeur !

Ses conférences étaient des shows généreux où l’on découvrait l’univers de la psychanalyse Jungienne comme nulle part ailleurs.

En l’écoutant à l’automne dernier, je m’étais dit « seul un grand comédien sait donner au public de telles prestations ! ».


Chapeau l’artiste ! Merci Guy".

Augustin de Livois


-
Conférence de Guy Corneau à Marcillac - octobre 2014




Edité par csv, le 08/01/17 à 11:53

Commenter l'article 110 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >



Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron








Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Programme des stages individuels proposés par l'IFMAN sud-ouest





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189724

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site