Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
25/03/2019 n 16:22
RELATIONNELn Article n°20.1 n 08:34 n 31/03/10 n Editeur : csv
31 mars 2010
Christophe Fauré - la communication non-violente dans
le couple


"Ce qu’on appelle "communication" est fréquemment un rapport de force où l’un doit "perdre" ou capituler"

-
Le psychiatre Christophe Fauré est spécialisé dans l’accompagnement des personnes en fin de vie et de leurs proches. Il tient à jour le site "Traverser le deuil" ainsi qu'une chronique dans La Vie.

Le 23 mars dernier, il abordait le thème de la Communication Non violente dans le couple :



"Quand il y a un problème relationnel, dans un couple par exemple, les partenaires se plaignent souvent d’un manque de communication. En réalité, ce qu’on appelle "communication" est fréquemment un rapport de force où l’un doit "perdre" ou capituler. Il existe pourtant un autre mode relationnel appelée la "Communication Non Violente" (CNV) qui ne se limite pas bien sûr au seul domaine du couple. C’est une technique de communication mise au point dans le milieu des années 1960, par le psychologue américain Marshall Rosenberg.

Dans la résolution des conflits, la CNV propose 4 étapes successives :

1 - Ecouter de la façon la plus objective possible ce que l’autre exprime, même si c’est agressif

2 - Essayer d’identifier les sentiments que cette personne exprime.

3 - Tenter de percevoir les besoins véritables qui se cachent derrière ces sentiments.

4 - Permettre ainsi à l’interlocuteur de mieux comprendre la véritable demande de l’autre et d’essayer de mieux y répondre.

Si on résume : il faut écouter l’autre, reconnaître les émotions que cette personne exprime et tenter de percevoir le besoin véritable qu’elle tente de communiquer. Cela permet de discuter de réponses appropriées qui tiennent compte du besoin de l’autre.

En même temps, quand on réplique, la CNV invite à expliquer à l’autre ce qu’on ressent et à formuler clairement son propre besoin. Dans la CNV, on essaie aussi de ne pas dire "tu" (ex : "Tu me fais du mal quand tu me parles ainsi"), on tente d’utiliser davantage le "je" (ex : "Je me sens agressé quand tu me parles ainsi"). On évite à l’autre de se sentir attaqué et on assume la responsabilité de ce qu’on ressent, sans accuser l’autre.

Néanmoins, la CNV, aussi efficace soit-elle, a ses limites : il est nécessaire d’apprendre les principes de la CNV et elle ne fonctionne que si on a un minimum d’entraînement à ce mode de pensée, afin qu’il devienne un réflexe même au cœur d’une dispute. Néanmoins, cela en vaut la peine. En effet, si un seul des partenaires applique sincèrement les principes de la CNV, cela a inévitablement des conséquences positives sur la résolution des conflits.

Voir l'article sur le site de la Vie
Edité par csv, le 31/03/10 à 19:04

Commenter l'article 20 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >



Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron








Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Programme des stages individuels proposés par l'IFMAN sud-ouest





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 139735

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site