Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
25/03/2019 n 16:50
SILENCE LA VIOLENCEn Article n9.1 n 21/06/08 n 15:24 n Editeur : csv
Confrence Jean-Claude Petit : Les mdias facteurs de
violence ou ducateurs de paix


Jean-Claude Petit

Les mdias au coeur de la mondialisation :
un enjeu essentiel pour le vivre ensemble


Cette confrence a eu lieu Sbazac le 15 novembre 2007

-


Les mdias, facteurs de violence ou ducateurs de la paix? ... Jean-Claude Petit parle d'exprience. Journaliste, directeur d'un hebdomadaire ( La Vie ), prsident d'une
association de journalistes, il a beaucoup voyag; il est reconnu comme un spcialiste du Moyen-Orient, une rgion aux multiples dangers.
Pas tonnant qu'il ait toujours un exemple citer, quelquefois une anecdote raconter, non pas pour le plaisir d'enjoliver son propos mais parce qu'il s'agit de cls pour mieux saisir les situations.
A dcrire le monde comme il va et les mdias comme ils sont, Jean-Claude Petit a peur
d'apparatre comme un pessimiste, ce qu'il n'est pas. Deux convictions l'animent.
Un: la question de la paix, donc celle de la violence, est dterminante pour nous et pour nos enfants, dans un monde en train de changer chaotiquement, difficilement . Les spcialistes constatent une monte de la culture de la violence.... et le danger est que la violence apparaisse comme normale . Il n'est pas sr que les conflits qui se dveloppent aujourd'hui soient matriss, pense-t-il.
Deux: les mdias sont au coeur de cette question de paix et de violence par le rle qu'ils jouent et par leur influence.

Vous pouvez tlcharger le compre-rendu sous pdf

-


Dans mdias , il y a mdiation , mdiateur ne cesse de dire Jean-Claude Petit. Ils doivent et peuvent faciliter le vivre ensemble , la diversit des identits, autrement dit la dmocratie et la
paix. L'UNESCO dit noir sur blanc que les mdias doivent mettre en relation les groupes et les peuples, donner tous l'accs la communication, au dialogue, la culture. Comme d'autres, Jean-Claude Petit se fait une haute ide du journalisme, mais il sait qu'il y a loin de l'idal des objectifs ou des souhaits la pratique. Aussi prend-il des prcautions: c'est bien du systme mdiatique, et non pas des journalistes, qu'il va parler, et plus particulirement du mdia dominant qu'est la tlvision. Autre prcision: dcrypter n'est pas anathmatiser, critiquer n'est pas condamner.

La dictature de l'motion


Parlons de la tlvision, avec les images de la pendaison de Saddam Hussein. C'est trop vident qu'elles n'ont pas servi la paix ou la rconciliation. Etait-ce d'ailleurs cela que les tlvisions recherchaient? Ne voulait-on pas d'abord crer de l'motion en montrant un spectacle pour faire de l'audience et augmenter le march publicitaire ?
C'est qu'avec l'image nous sommes facilement dans la dictature de l'motion, de l'immdiat , de l'instant et de l'instinct, surtout quand aucune parole ne vient expliquer, quand aucun commentaire n'aide prendre de la distance, quand aucun contexte ne vient exposer les causes, les racines et les
consquences.
La situation (la pendaison d'un dictateur) n'est-elle pas exceptionnelle? Non, dit Jean-Claude Petit : les mdias par leur conditionnement socio-conomique et leur fonctionnement n'ont pas tendance,
aujourd'hui, tre des ducateurs de paix.

-


Des images consommer


Le conditionnement. Les mdias ne sont pas en dehors de la socit. Ils la refltent, et renforcent ses tendances... Or, notre socit est une socit de consommation o tout est marchandis, avec le souci de satisfaction immdiate et rapide. On va donc consommer des images, encore des images...
L'information va tre traite comme un produit vendre. D'aucuns parlent de tyrannie de
l'immdiatet ou de la russite sans scrupules... Notre socit mondialise est aussi un monde multiculturel, avec les peurs et les malentendus que cela engendre. La tentation des mdias est de cultiver l'gocentrisme et de donner une prsentation univoque et aplatie de la ralit. Ou encore
de simplifier outrance un monde qui est plus complexe que jamais...

La loi d'airain


Le fonctionnement des mdias ensuite. Il est soumis de plus en plus la loi d'airain de
l'audience , l'audimat pour les tls. Regardez la grand messe du journal tlvis de 20 heures.
Souvent, on commence par les faits divers, les soldes, les vacances, la mto. Ajoutez le dernier film sorti, une vedette jeune et belle... et il ne reste que peu de temps pour quelques brves.
L'international ? Trs peu. Les ditoriaux qui pourraient amener une distanciation ? Ils ont disparu...
Ce qui compte, c'est de tenir les tlspectateurs jusqu'au carrefour publicitaire et Dieu sait qu'elle est bien faite la pub ! De tout, la tlvision fait un spectacle... et celui qui regarde devient un voyeur qui assiste au
spectacle. Cela peut devenir de la Distraction au sens pascalien du terme. Cela peut crer encore un sentiment d'indiffrence ou d'impuissance, les pires ennemis de la citoyennet...


-


Un instrument


Cette situation est-elle irrmdiable? Oui, rpond Jean-Claude Petit, si le systme mdiatique continue tre entre les mains des puissances capitalistiques. Regardez qui appartiennent les mdias, en France et ailleurs... Ce n'est pas un hasard si des capitaux ont achet des tuyaux et
des techniques , bien plus importants que le contenu: Le contenu n'importe que s'il rapporte et ne trouble pas le systme dominant
En somme, ce serait une grave erreur, explique Jean-Claude Petit, que de croire que le systme
mdiatique n'est quune petite chose ngligeable, un appendice . Il est au coeur de la mondialisation ultra-librale, il est son instrument, il est une des colonnes vertbrales de la globalisation marchande .

Engagement citoyen


Mais alors, que faire? Baisser les bras, cder au dcouragement ou l'impuissance? Certes non! Un citoyen ne renonce jamais...
Alors jeter la tlvision par la fentre, dfinitivement? Non plus, car il y a aussi de bonnes missions, des journalistes srieux. Ensuite, la tlvision joue un rle intressant pour la dtente ou l'information (quelle perception aurions-nous sans elle des crises, par exemple, des Balkans ou du
Rwanda?...)
Il faut regarder la tlvision, car c'est elle qui fabrique notre modle culturel , dit Jean-Claude Petit... mais avec esprit critique. Ne pas s'en tenir l' effet miroir .
Il s'agit d'tre lucide : prendre conscience, premier pas avant la rflexion et finalement l'engagement
citoyen ncessaire. Car les citoyens ont en matire de mdias une part de responsabilit. Des actions sont possibles : se manifester, crire, tlphoner, devenir conscient, conscientiser autour de soi, choisir ses missions et ses mdias, les diversifier... etc.
P. I.
Pour Aveyron Dcennie de la Paix


Vous pouvez tlcharger le compre-rendu sous pdf

Tlcharger le tract de prsentation

Commenter l'article 9 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 139994

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site