Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
25/04/2019 n 23:47
SOCIALn Article n136.1 n 21:07 n 03/01/12 n Editeur : csv
28 mai 2012
Violence en pice, prvenir la violence au collge


L'autre, on peut toujours croire que c'est un danger,
jusqu'au jour o on choisit de le rencontrer.

Olivier Arnra

La Coordination-Aveyron pour l'ducation la Non-violence et la paix, dont est membre le MAN Aveyron, a mis en oeuvre depuis deux ans un projet de prvention de la violence auprs des adolescents, intitul : "Violence en pices". Ce projet est port par une quipe dans la dure et avec de multiples partenariats et suppose des quipes d'enseignants et de parents volontaires qui s'approprient le projet. Le coordination Aveyron s'inscrit dans un projet national port par la Coordination nationale pour l'ducation la paix et la non-violence.

"Violence en pices" fait suite l'opration "Silence la violence !" mene auprs des enfants de l'cole primaire ou d'ge quivalent.

-


L'action s'appuie sur une dmarche d'enqute et de diagnostic, une autre de sensibilisation l'aide de la compagnie thtrale Sketch Up et enfin une dmarche d'approfondissement et de formation dans chaque tablissement.

Aprs une exprience sur le secteur de Decazeville, un nouvelle opration est en prparation destination de collgiens et adolescents du grand Rodez.


Un objectif : Mieux vivre ensemble dans les collges

- Participer la prvention de la violence dans les collges.

- Participer l'valuation de la situation de chaque collge au regard des comportements violents.

- Accompagner les personnels, les jeunes et leurs parents autour de cette problmatique.

- Aider chaque collge se saisir de ce projet pour mener une rflexion et mettre en place un dispositif prenne de prvention des violences.

- Soutenir les initiatives favorisant la prise de conscience des comportements de violence, mme ordinaire et la recherche de moyens de traverser et de dpasser la violence, l'approche et la gestion du conflit, pour prvenir la violence.

-


Contenu du projet :
Une dynamique au service des jeunes

II s'agit de mettre en place une dynamique pour atteindre les objectifs fixs. Cette dynamique suppose trois dmarches complmentaires et conjointes :


1) Analyser et comprendre la situation du collge au regard des comportements violents.

2) Faciliter la prise de conscience des tats motionnels lis aux comportements violents.

3) Apprendre, chercher et dcouvrir ensemble les mcanismes de la violence et les moyens de la prvenir.


1 - Analyser et comprendre :
un tat des lieux pour chaque collge


-II s'agit, partir d'lments objectifs, d'accompagner chaque collge pour une meilleure connaissance de sa situation au regard des comportements de violence. Cette connaissance facilite l'tablissement de priorits d'action pour une prvention adapte chaque collge.

L'tat des lieux de chaque collge rsulte d'une enqute ralise sous la responsabilit scientifique d'ric Debarbieux, professeur en Sciences de l'ducation l'Universit de Bordeaux II et Directeur de l'Observatoire International de la violence l'cole.

Cette enqute porte sur le climat scolaire, la discipline et la victimation (tat de victime de violences). Elle permet des constats prcis sur l'tat des violences dans le collge et sur le ressenti qu'en ont jeunes et adultes.

L'observatoire met notre disposition des questionnaires expriments auprs de nombreux jeunes et adultes dans plusieurs pays. Chaque lve et chaque membre du personnel de l'tablissement est invit rpondre au questionnaire propos.

En raison du besoin d'un tiers extrieur, les membres de la Coordination conduisent eux-mmes cette enqute, aprs un temps de formation par l'quipe de l'Observatoire.

Les donnes du diagnostic sont analyses par l'Observatoire et restitues chaque tablissement par ric Debarbieux.

2 - Faciliter la prise de conscience :
un spectacle de thtre Aprs coups par la troupe Sketch'up de Marseille


-

Cette participation un spectacle s'inscrit dans le registre de l'motion pour mobiliser l'attention des jeunes et des adultes sur des situations de la vie quotidienne qui mettent en scne des comportements violents.

En facilitant la distanciation ncessaire, elle permet une prise de conscience de la violence donne ou reue, du besoin de la dire, des possibilits de la traverser et de donner du sens l'vnement.

Le seul fait de voir les sketchs ne peut suffire l'intgration des messages donns. C'est pourquoi un travail de sensibilisation en amont et d'valuation en aval du spectacle est propos aux jeunes et aux adultes.


3 - Apprendre, chercher et dcouvrir ensemble : des actions de formation et de prvention


Paralllement ces dmarches, jeunes et adultes sont invits dfinir des pistes de travail et de rflexion autour de thmes relatifs la prvention des comportements violents dans leur tablissement.

Il peut s'agir de formations ou informations ateliers ou forum de discussion, confrences, thtre-forum...

Ex de formations demandes : l'autorit, l'animation des temps de rencontre avec les lves, l'usage d'internet, ses atouts, ses risques...

-



premier bilan

Dans la suite de l'action Silence, la violence ! , le projet Violence en pices rpond la demande, clairement formule par des parents et des enseignants, de conduire un projet en direction des adolescents pour la prvention des comportements violents.

Ce premier projet dans la rgion de Decazeville-Capdenac est une exprience positive et riche d'enseignements pour la Coordination.

Il nous a confirm que ce type de dmarche correspond un vritable besoin exprim tant par les lves que les personnels et les parents. Les outils mis disposition sont pertinents et adapts au contexte des collges.

La premire tape de ce projet dpartemental nous a permis de constater que la violence est prsente sous plusieurs formes dans les collges avec lesquels nous avons travaill.
Cette violence est ordinaire , quotidienne et parfois peu visible. Bien que non spectaculaire, elle prsente le danger de la banalisation. Rpte, elle peut devenir explosive. Elle se dveloppe entre les jeunes qui ont des difficults la nommer.

Cependant, ils montrent, plus qu'ils ne l'expriment, leur mal-tre face des comportements violents qu'ils ne peuvent matriser. Le reprage de ces comportements violents et des souffrances qui les accompagnent demandent beaucoup d'coute de la part des adultes, parents et professionnels.

Jeunes et adultes ont exprim, suite au spectacle Aprs Coups , le besoin de continuer approfondir des thmes ayant trait la violence. L'action de la Coordination Aveyron Dcennie de la paix a permis de les sensibiliser un travail possible. Elle a ouvert des pistes et confirme qu'une vritable prvention suppose des apprentissages sur un long terme, ports par une quipe de professionnels.

Des pistes de travail ont t proposes :

- Une quipe d'adultes au sein du collge l'coute des jeunes

- Approfondissement des thmes ayant trait la violence et la non-violence.

- L'cole est un lieu de vie sociale: reconnaissance de l'ducation la non-violence comme un objet d'apprentissage collectif.

-

Les conditions de ralisation du projet :
Soutenu par des partenaires, port par une quipe dans chaque collge


1 - Un projet dpartemental sur plusieurs annes


Le projet Violence en pices suppose un accompagnement important des quipes locales par la Coordination. C'est pourquoi elle a programm un talement de ce projet sur plusieurs annes avec des ralisations successives dans les principales rgions du dpartement.

En 2010-2011, la Coordination a conduit le projet Violence en pices dans la rgion de Decazeville-Capdenac (5 collges, 1100 lves participants).

En 2012-2013, elle envisage de proposer ce projet pour les 2500 lves des cinq collges du Grand Rodez : Joseph Fabre, Jean Moulin, Quatre Saisons, Sacr-Coeur et Saint Joseph-Sainte Genevive.

2 - Des partenaires, des financements


La Coordination conduit le projet Violence en pices grce au soutien financier important de nombreux organismes dont la mission rejoint les objectifs de prvention.

Le partenariat prcieux de ces organismes, qu'il s'agisse des collectivits territoriales, des services de l'tat, des organismes sociaux et d'lus, tmoigne de l'intrt que portent les responsables de nos institutions publiques la prvention des comportements violents.

En effet, ils confirment ainsi la ncessit de se donner les moyens de prvenir la violence ordinaire dont l'existence se manifeste dans les collges de notre dpartement.

De mme, ils encouragent et confortent les membres de la Coordination dans leur volont de promouvoir dans le dpartement le message de l'ducation la non-violence et la paix.
Le partenariat permanent de l'Inspection Acadmique et de la Direction Diocsaine de l'Enseignement Catholique est particulirement important pour la conduite du projet Violence en pices .

La Coordination s'appuie en effet sur l'expertise de leurs responsables et de leurs personnels.

-


3 - Une quipe d'adultes, responsable du projet dans chaque collge


L'impact du projet Violence en pices sera d'autant plus important qu'il est port par une quipe d'adultes motivs. Seule une quipe suffisamment sensibilise et engage dans l'action ds le dpart du projet en soutiendra la dynamique sur un long terme et en permettra la russite.

Cette quipe d'adultes peut revtir plusieurs formes selon le contexte de vie de chaque tablissement. Elle peut comprendre des personnels du collge, des parents d'lves d'autres professionnels partenaires des quipes pdagogique.

Dans cette configuration, la coordination conduit l'ensemble du projet, coordonne les diverses interventions et participe l'valuation de chaque action.

Elle se situe en appui des quipes des collges et met leur disposition des rflexions et outils adapts la conduite du projet : questionnaire pour le diagnostic, ffche de prparation au spectacle, temps de formation, outils d'valuation, etc.

-


4 - Une action qui se droule sur une anne scolaire


C'est dans la mesure o l'quipe d'adultes et le groupe des jeunes concerns restent identiques sur toute la dure du projet qu'ils s'en approprieront les objectifs et le contenu.

De mme un tel projet ne peut prendre sens pour les jeunes et les adultes concerns que si la rflexion propose sur les comportements violents dbouche rapidement sur une dynamique de prvention dans l'tablissement.

-



5 - Un lieu unique par territoire pour le spectacle


Le spectacle, ses impratifs techniques, les rencontres et changes avec les acteurs, ncessitent l'utilisation d'un lieu unique, distinct des tablissements scolaires ou autres organismes.

-

Edit par csv, le 07/08/12 17:29

Commenter l'article 136 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les rseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron








cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Prfecture
18 h








Se former la rgulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Tlcharger la plaquette de prsentation des IFMAN



-

Ce site a t dvelopp et est hberg par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 193366

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site